LOGES DANS UN HOTEL AVEC DES CAFARDS ET DES LITS POUR DEUX JOUEURS

LOGES DANS UN HOTEL AVEC DES CAFARDS ET DES LITS POUR DEUX JOUEURS: les Lions ont galéré dans les rues de Lagos jusqu’à 4h matin…
Au Nigeria depuis mercredi soir, la sélection nationale de basketball a été confrontée à un problème d’hébergement à Lagos. Logée dans un hôtel peu digne du standing des Lions, qui ont cohabité avec les cafards et avec des lits que deux joueurs partageaient, la bande à Malaye Ndoye a galéré dans les rues de Lagos jusqu’à 4h du matin avant que la situation ne se décante.
Encore et encore de l’amateurisme ! Après l’épisode des conditions désastreuses de la préparation des Lions, que le technicien national Adidas avait dénoncées avec la dernière énergie, la Fédération sénégalaise de basketball (Fsbb) est encore passée à côté de la plaque et pour cause. L’équipe nationale de basketball masculine, qui a débarqué mercredi soir dans la capitale nigériane, a dû galérer durant des heures pour trouver un site d’hébergement normal.
Les Lions ont été en premier lieu logés dans un hôtel indigne d’un joueur de haut niveau, où ils ont cohabité avec des cafards et surtout composé avec des lits monoplaces que deux personnes devaient partager. Ce qui est inimaginable, vu la taille des basketteurs et aussi les habitudes des uns et des autres d’être mis dans des conditions de performance. Les poulains de Abdourahmane Ndiaye «Adidas» ont dû errer dans les rues de Lagos jusqu’au petit matin. «C’est vers 4h du matin que les fédéraux ont finalement trouvé un autre site d’hébergement», confie notre interlocuteur. A qui la faute ? En tout cas, la Fédération avait la possibilité d’envoyer une mission de prospection avant le déplacement de l’équipe pour anticiper sur ce plan, mais rien.
Espérons que ce calvaire n’aura pas d’incident sur la performance des Lions qui vont effectuer leur première sortie, cet après-midi, face au Rwanda, avant d’en découdre samedi contre le Mali et dimanche le gros choc du groupe F face au Nigeria. Classé deuxième du groupe, il faut signaler que deux victoires suffiront à l’équipe nationale du Sénégal pour valider la qualification à la prochaine Coupe du monde prévue en Chine en 2019, ce qui semble largement à leur portée.
Marieme NDIAYE
jotaay.net