(07 Photos) Rita, la supposée petite amie du frère de Wally Seck, inspire pour le Magal de Touba 2018

LIMAMETTI.COM – Le Grand Magal de Touba approche et les Mourides se préparent d’avantage pour se rendre dans la ville sainte. Celles qui n’ont pas encore trouvé de modèles pour se rendre belles, cherchent toujours. Limametti.com vous propose les belles tenues de Mifa Création présentées par Rita Hora, la supposée petite amie de Seydina Alioune Seck.

​Groupe Futur Médias – La saignée continue : Mamadou Mohamed Ndiaye sur le départ

​Groupe Futur Médias – La saignée continue : Mamadou Mohamed Ndiaye sur le départ
La revue de presse de la Rfm va connaitre bientôt une grosse baisse d’audience. Car le journaliste qui s’en occupait avec grand professionnalisme, Mamadou Mohamed Ndiaye est annoncé sur le départ. Va-t-il rejoindre le groupe de presse de Mamoudou Ibra Kane et Alassane Samba Diop ? Nos sources ne donnent aucune précision à ce sujet. Mais, pour le remplacer un nom est sur toutes les lèvres. Sur les conseils de journalistes expérimentés, Youssou Ndour aurait déjà jeté son dévolu sur Abdoulaye Cissé. Ce dernier est un ancien de Sud Fm où il animait avec brio la revue de presse. Résidant en France depuis plusieurs années, Abdoulaye Cissé a été, par moments le correspondant de l’Observateur en Europe. C’est un des précurseurs d’une revue de presse professionnelle, dans la lignée de feu Martin Faye. Certes, il avait son propre style qui a inspiré la jeune génération de «revueurs de presse» mais il était, en plus, un bon journaliste de presse écrite, condition nécessaire – s’il en est- pour animer une revue de presse.
Outre Mamadou Mohamed Ndiaye, il est aussi annoncé le départ du jeune Nicolas Diop, fils du chanteur Idrissa Diop que les anciens connaissent sous le nom de Boy Idy. Il se susurre qu’il va rejoindre la radio de Dj Boubs et consorts.
La concurrence promet d’ores et déjà d’être rude entre le Groupe Gfm et ses concurrents annoncés. Ça va saigner ! Dakarposte promet de vous donner tous les détails de cette bataille.
DAKARPOSTE

GRAND BANDITISME A THIAROYE: La police «pilonne» le gang du caïd «Dabakh» composé de sa petite-amie, Fatou voleuse de..

HARO SUR LE GRAND BANDITISME A THIAROYE: La police «pilonne» le gang du caïd «Dabakh», qui opérait avec des coupe-coupe, des couteaux et des pompes à gaz neutralisant
Rien qu’à l’évocation de leurs noms dans la banlieue dakaroise ou dans les véhicules de transport en commun, c’était le sauve-qui-peut chez les populations, de peur de subir des actes de représailles ou de vendetta. Mais, samedi dernier, les limiers de Thiaroye ont neutralisé le gang du sanguinaire caïd «Dabakh», composé de sa petite-amie, Fatou «Kara», voleuse de tissus de valeur dans les magasins, et ses deux compagnons, O. Ndoye et le surnommé «Modou Lô».
La meute d’agresseurs sévissant sur l’axe routier, situé entre rond-point Tally Boubess et la station d’essence de Pikine Texaco, a été neutralisée, samedi dernier, vers 07h du matin, par les éléments de la brigade de recherches (Br) du commissariat de police de l’arrondissement Thiaroye Gare.
La bande faisait l’objet de plusieurs plaintes pour vol en réunion commis la nuit et agression
Suite à de nombreuses plaintes contre les malfaiteurs, le commissaire de police Khadidiatou Sall alerte ses hommes et les lâche aux trousses des brigands. Ces derniers guettent chaque fois la tombée de la nuit, se déploient dans leur de prédilection et se livrent à des razzias sur de paisibles gens, jusqu’aux environs de 23h du matin, avant de regagner leur niche. Ils interceptent parfois des passants dans la rue, font irruption dans les bus de transport en commun et détroussent les passagers, sous la menace de leurs armes blanches et pompes à gaz neutralisant. Ils font aussi la navette entre rond-point Tally Boubess et Pikine Texaco, s’attaquent à tout le monde et menacent de représailles les habitants qui parviennent à les identifier ou les dénoncent à la police.
Le sadique gangster O. Ndoye braque un bus Tata et dépouille le receveur de sa recette de 200.000 F
Et craignant pour leur vie, les populations ferment les yeux et se gardent de claquer langue ou prennent aussitôt leurs distances lorsqu’ils tombent sur la bande de terreur en pleine manœuvre délictuelle. Ainsi, les malfrats réussissent à dicter leur loi aux populations et à leur imposer l’omerta. Ils ont ainsi dépouillé plusieurs individus, dont un receveur de bus Tata, qui a été délesté de ses recettes journalières de 200.000 F par le sadique délinquant O. Ndoye, qui l’a trouvé dans le bus et attaqué à l’arme blanche et à la bombe anti-agression, sous les yeux médusés des passagers du car, parmi lesquels une dame a reconnu la bande et soufflé le nom de l’un d’eux au receveur, avant de descendre du bus et disparaître dans la rue. Elle lui a aussi signalé que le gus était très connu pour ses agissements, mais que personne n’ose élever la voix devant lui ou le dénoncer, au risque de subir les foudres du gangster.
Fatou «Kara», copine du chef de gang, planquait les butins et les revendait
Après un gros coup, rapportent nos sources, le caïd «Dabakh» et sa bande suspendent leur razzia, confient leur butin à l’un d’eux et se retrouvent dans leur refuge, à la cité des Enseignants de Guédiawaye, où ils rejoignent la petite-amie du patron de leur gang, Fatou «Kara», qui veille sur les lieux, récupère les objets volés et les planque dans un endroit sûr. Elle les reprend ensuite, les revend sur le marché noir et reverse les sous aux membres de la bande, qui procèdent au partage. En plus de faire office de receleuse de malfrats, la jeune fille fréquente également les magasins de vente de tissus de valeur et y commet des larcins. Mais, lorsque le nommé O. Ndoye a été pris en premier, samedi, il a aussitôt balancé le reste du groupe et conduit les policiers à leur repaire, où les flics ont appréhendé la fille-voleuse, qui avoue et livre son amant-chef de gang, «Dabakh». Lequel a été cueilli chez lui et mis aux arrêts.
Le malfrat «Modou Lô», en fuite, ses amis récidivistes viennent de sortir de prison
Les mis en cause ont été déférés avant-hier au parquet pour association de malfaiteurs, vol avec violences commis la nuit et recel de malfrats. Le malfrat surnommé «Modou Lô», du nom du célèbre lutteur, est recherché. Ils sont tous des récidivistes et ont été élargis récemment de prison.
Vieux Père NDIAYE
jotaay.net

06 Photos – Mado de la TFM : ambassadrice de la beauté sénégalaise

GALSEN221 – Mado a toute les caractéristiques de la véritable femme sénégalaise. De la beauté faciale à la silhouette, l’animatrice de la TFM remplit tous les critères. Mieux, elle porte à merveille les tenues traditionnelles, mettant davantage en valeur ce charme propre aux Sénégalaises. Très appréciée par les téléspectateurs, elle fait assurément partie de ces dignes ambassadrices des dames de chez nous.

( 14 Photos ) Lancement De IRadio En Images : Les Engagements Des Promoteurs…Tout ce que vous n’avez pas vu en Image

Lancement De IRadio En Images : Les Engagements Des Promoteurs…Tout ce que vous n’avez pas vu en Image
le groupe EMEDIA INVEST a lancé dans la nuit du mercredi 17 au jeudi 18 octobre 2018 son deuxième bébé : la radio du groupe a été officiellement mise en ondes. Les différents membres du comité de direction ainsi que le PCA du groupe, Sidy Makhtar Samb et les responsables des entités se sont passés le micro pour donner les grandes lignes de ce qui va être proposé au public.
Mamoudou Ibra Kane, Directeur général du groupe EMEDIA INVEST promet ainsi que « iRadio 90.3 FM sera une radio qui va valoriser la culture sénégalaise et africaine en général. Désormais, on va tirer vers le haut. Éduquer sans être moraliste », dira-t-il, en emportant dans son sillage les autres supports du groupe que sont le site web emedia.sn et la télé qui sera lancée plus tard.
Egalement, l’ancien Directeur général du Groupe Futurs Médias est revenu sur la volonté qui a porté sur les fonts baptismaux ce nouveau membre de l’espace médiatique sénégalais. « Ceci est né d’une volonté d’entrepreneurs sénégalais que nous sommes, après plusieurs années de pratique du métier, au côté d’illustres grands noms de la presse sénégalaise, nous avons estimé qu’il était temps de voler de nos propres ailes. » Une bonne occasion pour rappeler que son départ du Groupe Futurs Médias où il a évolué pendant une quinzaine d’années n’était que la résultante d’un parcours naturellement arrivé à son apogée. « J’ai atteint mon plafond d’incompétence », dira-t-il avec le sourire, non sans rendre un vibrant hommage à son ancien patron Youssou Ndour. « Youssou Ndour est un patrimoine sénégalais, africain et mondial. On ne peut pas le cerner dans le seul carcan de GFM ou dans le seul carcan de Super Etoile. Il a bien accueilli notre volonté de mettre sur pied un nouveau projet et il a prié pour notre réussite. »
Dans la foulée, Alassane Samba Diop, Directeur de iRadio qui vient d’être lancée, mais également de la télé iTV qui sera bientôt sur pied, a mis l’accent sur la volonté de travailler en équipe et avec du coeur pour offrir au public sénégalais un contenu riche et innovant.
Pour sa part, Mamadou Ndiaye, Directeur de la Communication, du Numérique et du Pôle Editions a levé un coin du voile sur les grands chantiers du groupe qui, au delà de l’aspect traitement de l’information, se veut innovant dans la production de contenus multimédias mais également s’ouvrira à d’autres secteurs comme l’édition de livres aussi bien en format classique qu’en version électronique.
Désormais chargé d’assurer le volet marketing et la production, le célèbre Boubacar Diallo « DJ Boubs » en a profité pour rassurer ses fidèles auditeurs : malgré ses nouvelles responsabilités, il ne lâchera pas pour autant le micro. Tout Directeur Marketing et Commercial et de la Production qu’il est, il va lui aussi continuer à mettre la main dans le cambouis pour garder ce lien affectif tissé avec les fidèles auditeurs qui pourront dès aujourd’hui, l’écouter sur la bande FM 90.3 mais également en live sur le site emedia.sn ! Ici et ailleurs…