Birima : l’émission Jakaarlo Bi est une tribune érigée par Tfm pour attaquer Macky Sall. « Youssou Ndour prépare une surprise à…

Birima : « Youssou Ndour prépare une surprise à Macky »
Sur le plateau de Jakaarlo, vendredi, Birima a affirmé que l’émission animée par Abdoulaye Der est une tribune érigée par Tfm pour attaquer Macky Sall. La déclaration a suscité quelques réprobations sur le plateau, mais le chroniqueur a martelé ses accusations.
Le lendemain, joint par Seneweb, il a tenu à préciser son propos : « Je sais que les gens pensent que je parlais de Youssou Ndour ; ça ne m’a jamais effleuré l’esprit. J’ai simplement fait un constat : les Bouba, Papis et Charles sont contre Macky Sall et ne le cachent pas. Je m’adressais à eux. »
« Youssou Ndour aime et respecte Macky Sall, qui le lui rend bien, signale Birima. Je sais ce que je dis parce que je l’ai connais tous les deux. Youssou est mon grand frère et Macky est un ami. Youssou prépare une grosse surprise pour la campagne de Macky Sall. En ce moment il se bat pour la réélection du Président au premier tour. »
Le chroniqueur ajoute : « Youssou Ndour n’intervient jamais dans l’émission. Il la découvre en même temps que tout le monde. Et s’il attaquait Macky Sall, je serais le premier à défendre le Président. »
Auteur: Seneweb

( 05 Photos ) Le point sur la Sénégalaise, mère des triplés, tuée en France: « On l’appelait la… » Ces cinq enfants ont été pris en…

Adelina parle avec émotion de Marie, sa tante, poignardée à mort par un ex-compagnon. Dimanche, une marche lui rendra hommage.
Dimanche, Aubervilliers honorera avec une infinie tristesse la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Une marche silencieuse sera organisée en hommage à Marie de Barros. Cette jeune femme de 28 ans, mère de 5 enfants, sauvagement poignardée à son domicile le 15 novembre.
L’un de ses anciens compagnons est fortement suspecté. A ce jour, il n’a pas encore été interpellé. C’est sa fille de 8 ans qui l’a découverte, la carotide tranchée. La fillette a couru à l’étage chercher du secours. « Maman est blessée », bredouillera-t-elle affolée.
Les cinq enfants ont été pris en charge
Dans le logement se trouvaient les autres enfants, un garçon de 4 ans et des triplés de 9 mois. Aussitôt le parquet a déclenché le protocole « féminicide ». Ce dispositif confie les enfants témoins d’homicide ou de tentative de leur mère au service de pédopsychiatrie de l’hôpital Robert-Ballanger à Aulnay. Ils bénéficient pendant plusieurs jours d’une évaluation et d’un accompagnement psychologique avant d’être confiés à un tiers.
Depuis l’annonce du drame, les messages de solidarité affluent sur les réseaux sociaux. Une cagnotte* a été ouverte pour les enfants de la jeune femme. Des portraits de Marie accompagnent des petits mots de réconfort. On y découvre une jeune femme resplendissante. Elle tient les triplés dans ses bras.
« On l’appelait la Rihanna du Sénégal »
Sur une autre photo, elle porte une couronne de fleurs dans sa chevelure brune. Elle défile, vêtue de tenues traditionnelles sénégalaises, son pays d’origine. Si belle Marie avait été mannequin au Sénégal. « On l’appelait la Rihanna du Sénégal. C’était le diamant de la famille, raconte admirative Adelina, sa nièce. Elle avait arrêté à l’arrivée de ses enfants. Elle voulait se consacrer entièrement à sa famille ».
En France, Marie travaillait chez Carrefour au Millénaire, à deux pas de son domicile. Maman célibataire, elle devait assumer seule sa grande famille. Le papa des triplés, un Sénégalais, projetait de la rejoindre en France. Adelina, 22 ans, était très présente depuis la naissance des triplés. « Marie me disait je suis la mère porteuse et toi la mère. En fait, nous étions comme deux sœurs ».
Son ancien compagnon menaçait de reprendre son fils
La jeune fille avait promis à sa tante de faire graver cette date sur un médaillon. « Comme ça, nous serions liées pour la vie. Je n’ai pas eu le temps de le lui offrir. Maintenant je vais me battre pour ses enfants », lâche-t-elle dans un sanglot.
Elle repense avec nostalgie au voyage de l’été dernier au Sénégal où réside la majeure partie de sa famille. « Les gens étaient impressionnés par cette jeune femme et ses triplés, ils lui disaient « Whaou la lionne », se rappelle avec émotion Adelina.
Chez elle, à son travail, Marie laisse l’image même de la joie de vivre. « Elle ne dégageait que du positif », confie une ancienne collègue. Elle évoque avec effroi ses derniers moments. « Ça m’a beaucoup choqué de savoir que les enfants ont assisté au drame ».
Rassemblement ce dimanche
Personne n’aurait pu imaginer cette issue tragique. Pas même Adelina qui était souvent à la maison. « Cet ancien compagnon n’a pas accepté qu’elle refasse sa vie », souffle-t-elle, reconnaissant qu’elle n’avait jamais été témoin de scènes de violence. « Il était chez elle tout le temps, menaçant de reprendre son fils. » La justice n’a pas non plus trace de plaintes.
Dimanche, à 15 heures une marche silencieuse partira de l’hôtel de ville et se rendra rue de Presles, devant l’immeuble de Marie aux Quatre-Chemins. « Elle sera l’expression de la solidarité des habitants avec les femmes, mères, filles, sœurs, victimes de violences sexistes », a écrit Meriem Derkaoui, la maire.
Auteur: leparisien

Paris : Fatou Diome a démasqué Ousmane Sonko

Ousmane Sonko dans le cadre de sa tournée internationale est actuellement en France à la rencontre des sénégalais. Pour sa conférence à Sciences Po Paris, des intellectuels sénégalais, notamment Fatou Diome ont été annoncés. Jointe par la rédaction de SeneNews, cette dernière dément cette information et dénonce une « publicité mensongère »
Selon le site AfriqueConnection qui cite un communiqué reçu du service de communication de Pastef France « d’éminents intellectuels tels que Felwin Sarr, Fatou Diome, Mireille Fanon, Rokhaya Diallo, Claudy Siar… y interviendront également à la conférence » . Ce qui en soit est « mensonger »… en tout cas pour le cas de Fatou Diome qui n’était ni conviée, ni invitée à intervenir dans une quelconque conférence de ce genre.
Fatou Diome se désole surtout pour toutes ces personnes qui ont fait le déplacement pour venir à sa rencontre et qui, finalement, n’ont pas réussi à la voir. « Je m’excuse auprès de ces personnes, j’étais à Strasbourg, sur d’autres activités, parce que, comme vous le savez, quand j’écris je me coupe du monde« , précise-t-elle auprès de nos confrères de SeneNews.
« Récemment j’ai décliné plusieurs invitations en Europe pour participer à des panels et conférences. Donc si un tel communiqué mensonger est publié, il vient jeter un discrédit à tout mon travail que je mène, je tiens donc rétablir la vérité« , ajoute-t-elle.
Avant de conclure : « Vous savez, le choix d’un candidat appartient à la personne, je veux que les sénégalais prennent leurs décisions par eux mêmes et n’ont pas parce que moi je soutiens ou non pour que ça puisse les orienter ».

Sadio Mané « Je suis un supporter de Marseille »

IGFM-L’attaquant des Reds Sadio Mané a annoncé être supporter de l’OM à quelques jours de PSG-Liverpool en Ligue des champions.
Mercredi, le Paris Saint-Germain et Liverpool se sont donnés rendez-vous au Parc des Princes pour un match capital en Ligue des champions. Avant cette rencontre, l’attaquant des Reds Sadio Mané, qui vient de prolonger son contrat, s’est confié à Téléfoot.
Dans l’interview diffusée dimanche matin, le Sénégalais déclare : « C’est un match décisif. Ce ne sera pas facile. Neymar, Mbappé, Cavani… Même sur le plan défensif, ils sont hyper costauds. On va aller là-bas l’esprit tranquille et essayer de leur poser des problèmes. (…) On a un collectif. Tout ce qu’on fait, on le fait ensemble. C’est pour ça qu’on est très fort. Contre Paris, ce ne sera pas facile, mais avec nous tout est possible. »
« Je regarde tout le temps Marseille »
Sadio Mané a également fait une révélation qui devrait agiter le débat à quatre jours de la rencontre. « La Ligue 1, j’ai beaucoup regardé parce que je supporte Marseille. C’est un club que j’aime beaucoup, je regarde tout le temps Marseille », a-t-il confié.
On peut légitimement penser qu’après une telle sortie médiatique le public parisien lui réservera un accueil bouillant mercredi. Par ailleurs, Sadio Mané a fait l’éloge de Kylian Mbappé qu’il décrit comme « un excellent joueur ». A propos du jeune français, il dit : « Mbappé est un excellent joueur, il a progressé de façon incroyable. C’est bien pour l’équipe de France. Il vous a donné la Coupe du monde, tant mieux pour vous. »
Touché à l’épaule droite en sélection, l’attaquant du PSG devrait être apte à disputer le match selon les dernières confidences de son coach, Thomas Tuchel.

El hadji Mansour Mbaye honoré par les Nations-Unies

GFM-Le président des communicateurs traditionnels vient d’être honoré par le Fonds des Nations Unies pour la population (Fnuap). L’Unfpa a décidé d’attribuer à El Hadji Mansour Mbaye un prix spécial qui en est à sa première édition. Ce sera à l’occasion d’une manifestation qui sera organisée le 27 novembre au Grand Théâtre. A travers ce prix initié par le directeur du Bureau régional pour l’Afrique de l’ouest et du centre, Mabingue Ngom, l’Unfpa reconnaît les mérites des communicateurs traditionnels qui se sont distingués par leurs actions en faveur de la santé reproductive et du dividende démographique.
Le document parvenu à IGFM note qu’en sa qualité de président fondateur du premier réseau de communicateurs traditionnels de la sous-région de l’Afrique de l’ouest et du centre, créé en 1998, El Hadji Mansour Mbaye a cheminé, depuis cette date, avec l’Unfpa, initiant diverses actions pour élargir et fortifier le réseau des communicateurs, mener des actions de sensibilisation et de plaidoyer pour l’amélioration de la santé reproductive.
IGFM

( 02 Photos ) Macky Sall à l’école de Paul Kagamé

IGFM-C’est dans un format de dialogue direct (style Paul Kagamé, chef de l’Etat du Rwanda) que le Président Macky Sall s’est adressé aux jeunes entrepreneurs dans le secteur du numérique, à l’occasion du lancement de la deuxième phase des financements de la Délégation à l’entrepreunariat rapide (Der).
Le chef de l’Etat à décidé de tripler l’enveloppe allouée aux startup du numérique qui va passer de 1 à 3 milliards.