Décès de Bruno Diatta : La réaction de Wade

Décès de Bruno Diatta : La réaction de Wade

Abdoulaye Wade a réagi au décès de Bruno Diatta, survenu ce vendredi. « Bruno Diatta, le chef de protocole du président de la République, Macky Sall, vient d’être rappelé à Dieu. Une grande perte pour le Sénégal, a déclaré l’ancien chef de l’État. Bruno Diatta a servi de Senghor à Macky Sall, en passant par Abdou Diouf et Abdoulaye Wade… Paix à son âme. »

Disparition de Bruno Diatta: Le témoignage émouvant de Kara Mbodji

Le monde du football aussi pleure la disparition de Bruno Diatta, chef de protocole du président de la République ! C’est le cas de Kara Mbodji qui lui a rendu un vibrant hommage sur son compte Instagram:

« Tristes, nous le sommes avec l’annonce du décès d’un des plus grands serviteurs de notre État. Notre République vient de perdre une de ses icônes les plus emblématiques, qui emporte une part considérable de notre histoire politique. Nous présentons nos vives condoléances à sa famille, au Président de la République et au peuple sénégalais. Éternellement, nous serons reconnaissants envers ce Grand Homme d’État, Bruno Diatta.
Paix à son Âme !!!!! »

Ce que Bruno Diatta a fait un jour à Abdou Diouf devant Serigne Abdoul Ahad Mbacké

Ce que Bruno Diatta a fait un jour à Abdou Diouf devant Serigne Abdoul Ahad Mbacké
Le Président de la Coalition Manko Wattu Sénégal Ousmane Faye, se dit très peiné de la disparition brutale du chef de protocole de la présidence de la République du Sénégal monsieur Bruno Diatta, un grand monsieur qui incarné les vraies valeurs de la République, que j’ai connu à l’âge de 24 ans au côté de mon oncle et ami l’ancien Président de la République Abdou Diouf, qui connaissait bien sa fonction et le mettait tellement à l’aise, en le considérant comme son patron et appliqué à la lettre ses directives.
Un jour Serigne Abdoul Lahad Mbacké voulait que le Président Diouf qui était en visite à Touba, déjeune avant de repartir à Dakar mais c’était sans compter avec le refus poli de Bruno Diatta. Le Président Diouf lui dit mais Mara je veux bien attendre votre déjeuner mais mon patron Bruno a refusé et après, Serigne Abdoul Lahad lui répondit way khallé bou khéss bi momm barrina dollé di.
La Coalition Mankoo Wattu Sénégal par voix présente ses condoléances au Président de la République Macky Sall et à tout le peuple sénégalais.

1948-2018 ADIEU, BRUNO, Dix choses sur le chef du protocole du Palais

Bruno Diatta, décédé ce vendredi à 69 ans, a deux dates de naissances : celle de sa venue au monde (22 octobre 1948) et celle de sa nomination comme chef du protocole (1979). Voici dix choses à savoir sur celui qui disait aux chefs de l’État qu’il a servi et à leurs hôtes, notamment, où mettre les pieds, quand et comment
1. Il a servi quatre présidents : Léopold Senghor (1979-1980), Abdou Diouf (1980-2000), Abdoulaye Wade (2000-2012) et Macky Sall (2012-2018).
2. Il est entré au Palais en juin 1978.
3. Il prend la tête du protocole de la présidence en 1979, en remplacement de Cheikh Lèye, nommé ambassadeur d’Allemagne.
4. Il est né le 22 octobre 1948 à Saint-Louis.
5. Il est le fils d’Édouard Diatta, un ancien ministre avant l’Indépendance et de Clothilde d’Erneville, une mulâtresse de Saint-Louis.
6. Il a partagé son enfance entre Oussouye, sa terre d’origine, et Saint-Louis où il est né.
7. Il a obtenu son bac littéraire au lycée Van vo avec la mention Bien.
8. Il est sorti major de sa promotion à l’Ena (1973).
9. Son épouse se nomme Thérèse Turpin.
10. Il était père de deux filles et d’un garçon.
Auteur: Seneweb

Les incroyables confidences de Macky Sall sur Bruno Diatta: « Lors du dernier voyage d’Emmanuel Macron… »

Les incroyables confidences de Macky Sall sur Bruno Diatta: « Lors du dernier voyage d’Emmanuel Macron… »
Macky Sall est consterné après l’annonce de la disparition brutale de Bruno Diatta. Le président, qui a dû annuler son voyage au Mali alors qu’il était sur le point d’embarquer dans l’avion a déclaré sur la Rts ce qui suit : « J’ai rarement vu un serviteur de l’État aussi conscient de sa mission, son travail et aussi respectueux de l’État et de son fonctionnement. Et lors du dernier voyage d’Emmanuel Macron, le chef de protocole de l’Elysée m’a dit et au Président Macron que Bruno était son maître. Il était une référence absolue en matière de protocole à travers le monde pour l’expérience cumulée depuis 1978 et de manière ininterrompue »

Ces 10 conseils vont rendre la perte du poids plus facile et plus rapide quelque soit le régime alimentaire que vous avez choisi.

Il existe plusieurs façons de perdre beaucoup de poids rapidement. Cependant, la plupart d’entre eux vous rendront faim et insatisfait. Si vous n’avez pas une volonté de fer, alors la faim vous amènera à abandonner rapidement ces plans. Voici 10 conseils pour perdre du poids rapidement et sans souffrance :

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Mangez un petit déjeuner riche en protéines : Il a été démontré que la consommation d’un petit-déjeuner riche en protéines réduit les fringales et les apports caloriques tout au long de la journée.
Évitez les boissons sucrées et les jus de fruits : Ce sont les choses les plus grossissantes que vous pouvez mettre dans votre corps et les éviter peut vous aider à perdre du poids.
Buvez de l’eau une demi-heure avant les repas: Une étude a montré que boire de l’eau une demi-heure avant les repas augmente les chances de la perte de poids  à raison de 44% en trois mois.
Choisissez des aliments faibles en glucides : Certains aliments sont très utiles pour perdre de la graisse. Parmi ces aliment, on cite à titre d’exemple, brocoli, chou-fleur, épinard, Tomates, chou frisé, choux de Bruxelles, Bette à carde, Concombre et d’autres…

Lire la suite dans la page suivante
Cet article Ces 10 conseils vont rendre la perte du poids plus facile et plus rapide quelque soit le régime alimentaire que vous avez choisi. est apparu en premier sur Protège ta santé- Les actualités du web.

Le charlatan, les ébats sexuels avec sa patiente et les potions magiques

L’insolite viol sur mineure suivi de grossesse qui défrayait la chronique, a fini au parquet de Kolda. Au cœur de l’affaire, le guérisseur M. Sané. Contraignant sa patiente à des rapports sexuels, sous prétexte d’optimiser l’effet de ses potions magiques, il a été arrêté et déféré, le 19 septembre dernier, au parquet de Kolda.
À la genèse de cette invraisemblable affaire de mœurs qui défraie la chronique à Kolda, l’on se croirait dans un conte noir. Que nenni ! L’histoire est bien réelle et a cours au Fouladou. Elle oppose le faux guérisseur, M. Sané, aux Faty, lesquels avait sollicité ses services pour soigner leur fille mineure, M. Faty, sujette à de fréquentes crises épileptiques. Les Faty avaient consulté plusieurs structures sanitaires et contacté moult guérisseurs, en vain.
C’est sur ces entrefaites qu’ils ont eu vent des prouesses du guérisseur Sané qui officiait à Tanaff (Sédhiou). Sollicité, Sané débarque à Kolda et assure pouvoir soigner la fille. Après plusieurs séances de traitements à distance, jugées prometteuses, le guérisseur qui avait des idées en tête, dans le pantalon plutôt, propose de venir prodiguer des soins à domicile. Ses interlocuteurs qui le créditent d’une bonne moralité, acceptent sans réserve. Une chambre lui est confortablement aménagée. Une aubaine pour le jeune faiseur de miracle qui avait des visées inavouées sur sa patiente. Et avec un plan machiavélique, sa «proie» lui est servie sur un lit douillet par ses hôtes qui ne pouvaient imaginer qu’il voulait abuser de leur fille. Leur réveil sera brutal. Dans l’intimité de la pièce, Sané déroule son lubrique plan. Seul avec sa patiente, il l’enduisait de potions magiques et lui en faisait boire en quantité. D’une séance à l’autre, la patiente retrouvait progressivement une vie …normale. Boosté par ses prouesses, le guérisseur propose à sa patiente des rapports sexuels. Prétexte avancé, optimiser l’effet des potions. Pour la ferrer, il argue qu’en cas de refus, le traitement prendrait beaucoup de temps. Ne sachant plus à quel saint se vouer, la fille «accepte les avances». Sané en profite à volonté et couche plusieurs fois avec sa patiente, à l’insu de ses parents. De ces rapports, M. Faty contracte une grossesse.
Découvert, le jeune guérisseur vide les lieux et se terre dans son Tanaff natal, au grand dam des Faty qui ont fini par porter plainte au parquet de Kolda. C’était en mars dernier. Une plainte dépoussiérée par le nouveau commandant de brigade de gendarmerie de Kolda, le major Diop. Les investigations menées permettent d’appréhender Sané à Tanaff, avec la collaboration des pandores de cette localité qui lui ont tendu un piège. Arrêté et remis aux gendarmes de Kolda, le guérisseur n’a pas nié l’évidence. Il a été déféré au parquet de Kolda, le 18 septembre dernier.
SOULEYMANE SALL
IGFM