( 05 Photos ) UN VENDREDI PAS COMME LES AUTRES À LÉONA NIASSÈNE

UN VENDREDI PAS COMME LES AUTRES À LÉONA NIASSÈNE
L’arrivée de la dépouille de Sidy Lamine Niass prévue dans la journée a donné un autre visage à Léona. La présence de la police dans toutes les grandes artères de la cité religieuse montre la solennité de la cérémonie qui doit s’y dérouler. La ville est quadrillée par des points de contrôle et sécurisée par de nombreuses patrouilles des forces de l’ordre. Un vendredi venteux et poussiéreux, sous haute surveillance.
Mais dans le même temps, ces obsèques ont aussi occasionné de petits commerces aux alentours de la grande Mosquée, qui doit abriter la prière mortuaire. Des portraits à l’effigie du défunt et des chapelets entre autres, sont exposés aux disciples qui se font de plus en plus nombreux.

La grande mosquée fait sa toilette pour accueillir les fidèles. Coups de balais et de brosses : le grand ménage c’est jusque dans les rues qui ceinturent le lieu prévu pour inhumer Sidy Lamine. L’inhumation est prévue, cet après-midi, après la prière du vendredi. Sidy reposera aux côtés de son frère Cheikh Ibrahima Niass comme voulu par la grande famille Niassène.

En attendant, un son de récital de coran est distillé par les haut-parleurs de la mosquée accompagnant ainsi les activités des grandes cuisines qui n’ont cessé de s’activer depuis l’annonce de la mort de Sidy Lamine Niass.

Vous pouvez réagir à cet article
emedia.sn

( 05 Photos ) Espagne : Daba Diop poignardée à mort par son ex époux dans la ville de Monzo

Espagne : Daba Diop poignardée à mort par son ex époux dans la ville de Monzo
Le drame s’est produit dans la commune de Monzo, une ville de l’Espagne.
Daba DIOP a été poignardée à mort par son époux devant leurs deux enfants âgés respectivement de 10 et 6 ans.
Une mort qui a coïncidé avec la célébration de la Journée internationale pour l’élimination de la violence machiste et qui a touché des milliers de personnes dans les rues de la province. Le conseil municipal, réuni au sein du bureau des porte-parole, a décrété trois jours de deuil et indiqué qu’elle était une femme qui travaillait pour élever ses enfants. Le bâtiment a été expulsé alors que l’enquête était en cours, en attendant que le juge décide de l’enlèvement du corps.
L’auteur présumé a été arrêté alors que les enfants séjournaient dans le logement protégé de Caritas, jusqu’à ce qu’un membre de la famille prenne soin d’eux. Le meurtrier reste dans les cachots de Monzón, dans l’attente d’être traduit en justice.
Le maire de Monzón, Álvaro Burrell, a convoqué le bureau des porte-parole et a condamné le meurtre du voisin. Il a décrété trois jours de deuil durant lesquels les drapeaux brilleraient en berne.
Burrell a noté qu’elle vivait à Monzón pendant une décennie et qu’elle travaillait actuellement dans l’une des brigades du conseil municipal. Son seul objectif était d’élever ses enfants. Ce, après le divorce d’avec son mari.
DAKARACTU

( 05 Photos ) DAKAR DIT AU REVOIR À SIDY LAMINE !

DAKAR DIT AU REVOIR À SIDY LAMINE !
Dakar était debout pour dire au revoir à Sidy Lamine Niass. La dépouille qui a quitté la morgue de l’hôpital Principal peu après 10 heures, s’est rendue au siège du groupe Walfadjiri. Le long de la route des citoyens sont sortis pour un ultime hommage. Une foule immense, massée devant les locaux du groupe de presse, a aussi salué la mémoire de Sidy Lamine Niass, un grand défenseur de la cause des opprimés, des « sans voix ». Une cérémonie empreinte d’émotions, où son fils Cheikh Niass, était aux premières loges.

emedia.sn

( 05 Photos ) UN DERNIER AU REVOIR À SIDY LAMINE avec ses enfants !

Dakar était debout pour dire au revoir à Sidy Lamine Niass. La dépouille qui a quitté la morgue de l’hôpital Principal peu après 10 heures, s’est rendue au siège du groupe Walfadjiri. Le long de la route des citoyens sont sortis pour un ultime hommage. Une foule immense, massée devant les locaux du groupe de presse, a aussi salué la mémoire de Sidy Lamine Niass, un grand défenseur de la cause des opprimés, des « sans voix ». Une cérémonie empreinte d’émotions, où son fils Cheikh Niass, était aux premières loges.

 

emedia.sn

( 73 Photos ) Inauguration du Musée des Civilisations Noires… Tout ce que vous n’avez pas vu en Images

( 73 Photos ) Inauguration du Musée des Civilisations Noires… Tout ce que vous n’avez pas vu en Images
A man walks past a piece of art exhibited in the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018, during the opening ceremony and inauguration. (Photo by SEYLLOU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE – TO ILLUSTRATE THE EVENT AS SPECIFIED IN THE CAPTION (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)
People gather near pieces of art exhibited in the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018, during the opening ceremony and inauguration. (Photo by SEYLLOU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE – TO ILLUSTRATE THE EVENT AS SPECIFIED IN THE CAPTION (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)

People dressed with a typical costumes welcome guests during the opening ceremony and inauguration of the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018. (Photo by SEYLLOU / AFP) (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)
People dressed with a typical costumes welcome guests during the opening ceremony and inauguration of the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018. (Photo by SEYLLOU / AFP) (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)
People dressed with a typical costumes welcome guests during the opening ceremony and inauguration of the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018. (Photo by SEYLLOU / AFP) (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)
People dressed with a typical costumes welcome guests during the opening ceremony and inauguration of the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018. (Photo by SEYLLOU / AFP) (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)
Pieces of art are exhibited in the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018, during the opening ceremony and inauguration. (Photo by SEYLLOU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE – TO ILLUSTRATE THE EVENT AS SPECIFIED IN THE CAPTION (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)
Pieces of art are exhibited in the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018, during the opening ceremony and inauguration. (Photo by SEYLLOU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE – TO ILLUSTRATE THE EVENT AS SPECIFIED IN THE CAPTION (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)
Pieces of art are exhibited in the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018, during the opening ceremony and inauguration. (Photo by SEYLLOU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE – TO ILLUSTRATE THE EVENT AS SPECIFIED IN THE CAPTION (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)
Pieces of art are exhibited in the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018, during the opening ceremony and inauguration. (Photo by SEYLLOU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE – TO ILLUSTRATE THE EVENT AS SPECIFIED IN THE CAPTION (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)
Senegal’s President Macky Sall (3rd R) looks at Comoros’ President Azali Assoumani (C) cutting a ribbon during the opening ceremony and inauguration of the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018. (Photo by SEYLLOU / AFP) (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)
People dressed with typical masks welcome guests during the opening ceremony and inauguration of the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018. (Photo by SEYLLOU / AFP) (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)
People dressed with typical masks welcome guests during the opening ceremony and inauguration of the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018. (Photo by SEYLLOU / AFP) (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)
People attend the opening ceremony and inauguration of the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018. (Photo by SEYLLOU / AFP) (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)
Pieces of art are exhibited in the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018, during the opening ceremony and inauguration. (Photo by SEYLLOU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE – TO ILLUSTRATE THE EVENT AS SPECIFIED IN THE CAPTION (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)
Pieces of art are exhibited in the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018, during the opening ceremony and inauguration. (Photo by SEYLLOU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE – TO ILLUSTRATE THE EVENT AS SPECIFIED IN THE CAPTION (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)
Pieces of art are exhibited in the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018, during the opening ceremony and inauguration. (Photo by SEYLLOU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE – TO ILLUSTRATE THE EVENT AS SPECIFIED IN THE CAPTION (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)
Pieces of art are exhibited in the new museum of black civilisations, in Dakar, on December 6, 2018, during the opening ceremony and inauguration. (Photo by SEYLLOU / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE – TO ILLUSTRATE THE EVENT AS SPECIFIED IN THE CAPTION (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/Getty Images)

( 05 Photos ) Découverte : Qui est Cheikh Niasse, le fils de Sidy Lamine Niasse avocat au barreau de Paris?

( 05 Photos ) Découverte : Qui est Cheikh Niasse, le fils de Sidy Lamine Niasse avocat au barreau de Paris?

Sidy Lamine Niass est parti sur la pointe des pieds. Le Mollah de Sacré Cœur, comme l’appellent affectueusement les journalistes, a surpris même sa famille. Personne ne s’y attendait. Son fils, Me Cheikh Niass, avocat au barreau de Paris, pris de cours par le décès de son père, ne cesse de s’interroger. Sur son mur Facebook, il a posté : «Papa, pourquoi maintenant ? Papa, pourquoi toi ? Papa, pourquoi la veille de mes 30 ans ?». Me Niass ajoute : «T’aurais dû rester encore un peu parmi nous». Toutefois, il a tenu à remercier son père pour tout ce qu’il fait pour le fils qu’il est. «Du fond du cœur Papa, Merci pour tout. Tu laisseras un vide immense dans le cœur de tes enfants et de tout un peuple. Ta mission sur terre est parfaitement accomplie. Chapeau bas et que Dieu t’accueille dans son paradis. Je t’aime Papa pour toujours», écrit la robe noire.