La fillette Maimouna Barry finalement enterrée, Qui a tué ou qui a fait tuer Maimouna Barry?

Vingt-quatre heures après la découverte du corps sans vie de la fillette âgée de quatre (4) ans, lâchement assassiné dans le village de Kanténe, situé dans la commune de Niaguis, dans le département de Ziguinchor, les obsèques de la petite Maimouna Barry ont eu finalement hier, mercredi 15 janvier 2020 aux environs de 10 h dans les cimetières musulmans de Kanténe. L’inhumation a été faite en présence d’une foule nombreuse.


Thursday January 01, 1970

Selon nos sources médicales, «la petite fille Maimouna Barry a été lâchement tué par le ou ses bourreaux. Elle a été égorgée. L’acte ignoble, dépasse l’entendement. L’autopsie de la petite fille n’a pas été longue», nous a-t-on confié sans entrer dans les autres détails de l’examen médical qui a été fait par les hommes de l’art. La dépouille morte de la petite fille remise à ses parents, la victime Maimouna Barry a eu droit hier matin à une  sépulture digne. Elle a été accompagnée dans sa dernière demeure par une fourmilière humaine composée essentiellement de ses parents et d’habitants du village de Kanténe qui n’ont cessé de réclamer plus de sécurité dans leur contré.


Thursday January 01, 1970

Qui a tué ou qui a fait tuer Maimouna Barry?

«Qui a tué ou qui a fait tuer la petite fille Maimouna Barry?» La question plus que jamais agitée, taraude les esprits et brûle les lèvres des populations de cette bourgade de Ziguinchor (Kanténe). Ce qui est certain, Maimouna Barry a été enlevée par le ou ses bourreaux le lundi 13 janvier 2020 dans l’après-midi. D’ailleurs, «c’est un homme qui était venu, le jour de sa disparition, dans sa concession familiale pour lui demander de l’eau à boire. Sans hésiter, la petite Maimouna Barry va lui offrir à boire. Et depuis lors, elle était introuvable», explique, sous le couvert de l’anonymat, un habitant de Kanténe. Ce n’est que le lendemain matin, aux environs de 06 heures, que la petite fille va être retrouvée morte égorgée à côté de la maison familiale.  Soixante-douze heures après, le souvenir de cet acte lâche et barbare reste toujours frais dans les mémoires des habitants de ce village qui abrite les tombes des victimes du naufrages du bateau le «Joola»

La thèse du sacrifice humain agitée


Thursday January 01, 1970

Trois suspects avaient été arrêtés par les gendarmes enquêteurs suite à l’assassinat de la petite fille âgée de 4 ans. Tous ont été relâchés par la suite après avoir été soumis au feu roulant des questions des hommes en bleu. A Kanténe, on évoque de plus en plus la thèse du sacrifice humain. «C’est ce que je pense. Je crois fermement que le ou les auteurs de ce meurtre ont sacrifié la petite Maimouna Barry», explique sous le couvert de l’anonymat ce père de famille. «A mon humble avis, ces criminels étaient à la recherche de sang d’une fille pour les besoins de sacrifice. Leur forfait accompli, c’est-à-dire après avoir exécuté leur sale besogne et vidé le sang de leur victime, le ou les assassins n’ont trouvé mieux que de venir déposer son corps à côté de la maison familiale. Le sang vidé et le tranchement de la gorge de la fillette ne peuvent être liés qu’à un sacrifice humain de la part du ou des criminels qui sont pour l’heure introuvables», a ajouté notre interlocuteur.                                                                                                  IGFM
L’article La fillette Maimouna Barry finalement enterrée, Qui a tué ou qui a fait tuer Maimouna Barry? est apparu en premier sur Dakarbuzz.