Mame Bineta Sané nommée aux César 2020 dans la catégorie meilleur espoir féminin

Luàna Bajrami pour le role de Sophie dans Portrait de la jeune fille en feu Céleste Brunnquell pour le rôle de Camille Lourmel dans Les Éblouis Lyna Khoudri pour le rôle de Nedjma ‘Papicha’ dans Papicha Nina Meurisse pour le rôle de Camille Lepage dans Camille Mame Bineta Sané pour le rôle d’Ada dans Atlantique

Mati Diop à la cérémonie des Césars 2020. Le film Atlantique est nominé dans 3 catégories. La réalisatrice franco-sénégalaise est ainsi en lice pour le César du Meilleur premier film, le César de la meilleure musique originale pour Fatima Al Qadiri et l’actrice principale du film, Mame Bineta Sané, est en course pour le César du Meilleur espoir féminin.

Atlantique, le premier long métrage de la cinéaste est un récit politique et onirique qui traite de l’émigration du côté de celles qui sont restées.

L’article Mame Bineta Sané nommée aux César 2020 dans la catégorie meilleur espoir féminin est apparu en premier sur Dakarbuzz.

L’hélicoptère de Kobe Bryant n’aurait pas dû décoller le jour du crash

Les informations sur le crash d’hélicoptère fatal à Kobe Bryant, sa fille, et aux 7 autres passagers dimanche dernier continuent d’affluer. Et bien sûr, elles ne sont pas forcément réjouissantes.

C’est un papier du New York Times daté d’hier qui dévoile ces récentes informations. Nous apprenons que l’hélicoptère piloté par Ara Zobayan n’avait pas l’autorisation légale de naviguer dans les airs, car la compagnie aérienne propriétaire de l’appareil n’avait pas la certification fédérale de l’Etat de Californie qui lui permettrait de voler comme bon lui semble.

Plus précisément, il s’agit de l’entreprise Island Express Helicopters, propriétaire de l’hélicoptère Sikorsky S-76B dans lequel les passagers se trouvaient, qui possédait une certification nommée « Federal Aviation Administration ». Sa particularité ? Des conditions de vol bien précises.

En détails ? L’obligation d’avoir une visibilité extérieure d’au moins 3 miles, soit environ 4.8 kilomètres, et l’obligation de voler avec des nuages positionnés à une distance maximum de 1000 pieds du sol, soit environ 300 mètres. Et visiblement, l’hélicoptère était monté plus haut…

On apprend également que l’appareil était équipé d’instruments sophistiqués que la FAA avait approuvé et qui permettait au pilote de pratiquer des vols « instrumentalisés », c’est-à-dire des vols plus complexes. Seulement, sur ce vol précis, il n’en avait pas l’autorisation car il ne s’agissait pas d’un vol professionnel, mais « loisir ». Donc pour résumer de manière claire, le pilote de cet hélicoptère était expérimenté et habilité à réaliser des vols instrumentalisés de manière générale, mais pas sur celui-ci. Il devait alors s’en tenir aux conditions de vols classiques, expliquées ci-dessus, mais il a décidé de contourner ces « contraintes », pour l’issue que l’on connait.

Mais alors pourquoi Zobayan, pilote réputé s’il en est, ne s’en est-il pas tenu aux consignes classiques ? D’après le dernier message qu’il a laissé à la tour de contrôle qui supervisait son vol, il avait décidé de prendre plus d’altitude que prévu pour éviter une couche de nuages. Une initiative louable, mais possiblement fatale aux 9 passagers.

En effet, des témoins occulaires présents dans les rues de Calabasas affirment qu’ils ont vu l’appareil subir des secousses dans une couche de nuages, avant de disparaître dans le brouillard. Quelques secondes plus tard, l’appareil était en flammes, écrasé sur une colline.

L’issue de ce vol aurait donc pu être différente si la prise de risques avait été moindre… Pour Claudia Lowry, professeure dans une école de vol basée sur la même base où Kobe a décollé :

Certes, mais comment en vouloir à ce pilote chevronné, qui face à une situation périlleuse et une météo capricieuse, a pris la décision qui lui semblait judicieuse pour que tout le monde atterrisse sains et saufs ? L’issue ne lui a pas été favorable, mais on peut être certain qu’il a tout essayé.

L’article L’hélicoptère de Kobe Bryant n’aurait pas dû décoller le jour du crash est apparu en premier sur Dakarbuzz.

( 05 Photos) Etienne Eto’o révèle sa petite amie et secoue la toile

Alors qu’il n’est pas été retenu parmi les vingt trois lions indomptables qui devaient prendre part au dernier Mondial des U17 au Brésil, Etienne Eto’o s’est engagé en décembre 2019 avec le CD Atlético Baléares, un club ambitieux de Division 2.

De mère espagnole et du légendaire footballeur Samuel Eto’o, comme père, le jeune Etienne est devenu une célébrité bien qu’il n’a pas encore débuté chez les Professionnelles.

Et sur les réseaux sociaux, le jeune Etienne ne cache pas celle qui est l’élue de son coeur. Sur son compte snapchat où il est très suivi par ses milliers de fans, il a partagé quelques clichés sur lesquels on peut le voir en compagnie de sa bien aimée.

Sur l’un des clichés, le jeune joueur et la belle créature sont en pyjamas et débordent d’allégresse.

Au regard de son hygiène de vie, l’on est tenté de se demander si Etienne Eto’o aura aussi l’ambition d’avoir une belle et riche carrière comme celle de son père.

Quand on connaît les exigences folles de la vie de footballeur professionnel sur l’hygiène de vie, on ne peut à juste titre s’inquiéter pour ce jeune joueur. Cependant, on peut également reconnaître que les deux tourtereaux sont beaux ensemble

senenews.com
L’article ( 05 Photos) Etienne Eto’o révèle sa petite amie et secoue la toile est apparu en premier sur Dakarbuzz.

Jets de pierre à la manif « Nio lank » : des blessés, mais aucun étudiant arrêté

Des étudiants auraient été arrêtés après l’intifada observé lors du rassemblement de « Nio lank » l’information a circulé en effet sur les réseaux sociaux.  aprés que la procession qui a débuté à la petite porte de l’Université Cheikh Anta DIOP, a essuyé des jets de pierre de la part d’étudiants acquis à la cause du pouvoir. Même si les forces de l’ordre sont intervenues, aucun étudiant n’a été arrêté nous indiquent nos reporters sur place. Des blessures légères ont été cependant constatées sur certains étudiants.DAKARACTU
L’article Jets de pierre à la manif « Nio lank » : des blessés, mais aucun étudiant arrêté est apparu en premier sur Dakarbuzz.

Drame familial au marché de Mbour : il tue son cousin

Triste destin que celui de ces deux jeunes marchands de légumes. Plus exactement de l’un d’entre eux. L’un s’appelle Pape Aly Signane, le meurtrier ; l’autre mor Signane, la victime. Originaires de Kaffrine, les deux amis et cousins paternels sont venus s’installer au marché de Mbour où le drame a eu lieu. C’était hier, jeudi, lors d’une simple dispute suivie d’une violente bagarre au cours de laquelle Pape Aly Signane, 22 ans, a planté un coup de couteau à mor Signane, 20 ans. Grièvement atteint, ce dernier s’est vidé de son sang avant de succomber à ses blessures. Malgré la promptitude des secours, le jeune vendeur de légumes n’a pas survécu. Un drame familial survenu en plein cœur d’un marché aux légumes qui battait son plein. a l’origine de la dispute suivie de la bagarre mortelle, un sac de choux que l’un des cousins avait donné à vendre à l’autre. Ce dernier, après avoir écoulé la marchandise, devait défalquer son bénéfice. Hélas, à l’arrivée, la recette n’aurait pas été reversée. D’où la dispute puis la bagarre. Un drame qui a attristé tout le monde dans ce marché puisque les cousins Signane étaient, tous les deux, de braves et jeunes commerçants sans histoire. Toujours est-il qu’en un temps record, les éléments du commissaire mandjibou lèye du commissariat de police de Mbour ont arrêté le meurtrier Pape Aly Signane. Il sera probablement déféré ce vendredi selon « le Témoin ».

Dakar actu
L’article Drame familial au marché de Mbour : il tue son cousin est apparu en premier sur Dakarbuzz.

Ces onze meurtres qui ont bouleversé les Sénégalais et qui peinent à être élucidés

GFM – Des présumés meurtriers qui courent toujours, pendant que des familles de victimes continuent de guetter désespérément leur arrestation. Des vies détruites, le temps qui tourne dans la douleur pour les proches de victimes qui continuent de réclamer justice. Au nombre de ces crimes et autres curieuses découvertes macabres, «L’Observateur» qui a fait le point retient onze affaires qui, jusqu’ici, sont restées au point mort. Qu’est-ce qui explique une telle lenteur ? Où se situent les facteurs qui bloquent l’action des enquêteurs ? Des éléments de réponse avec un spécialiste des questions de sécurité publique, le Colonel Alioune Ndiaye, ancien patron de la communication de la Police.

La dernière décennie (2009 – 2019) a marqué les esprits des spécialistes des questions de sécurité, non pas parce qu’elle bat un record historique d’un accroissement de la criminalité, mais parce qu’elle dresse un tableau sombre listant une kyrielle de crimes et autres découvertes macabres qui ont indigné les Sénégalais et qui sont, jusque-là, restés non élucidés. Cela, au grand dam des proches des victimes qui espèrent désespérément un miraculeux concours de circonstance à même de «ressuscité» l’enquête empoussiérée par le temps qui moisit dans les tiroirs des enquêteurs. Spécialiste des questions de sécurité, le Colonel Alioune Ndiaye, ancien patron du Bureau des relations publiques de la Police nationale, explicite les facteurs de blocage qui peuvent entraver ce type d’enquêtes dont certaines lui sont restées en travers de la gorge.

DIAMAGUEUNE-SICAP-MBAO – Des agresseurs lui arrachent son sac dans un véhicule, Yacine Sané, tentant de les rattraper, chute mortellement

23 octobre 2019. Lorsque tôt le matin, le véhicule de transport en commun dit «Ndiaga Ndiaye» entame la montée du pont, Yacine Sané et les autres passagers sont surpris par des malfaiteurs qui avaient pris place au marchepied dudit véhicule. L’un d’eux arrache le sac de Yacine Sané et saute du véhicule. Yacine tente de le poursuivre en l’imitant. Hélas, elle chute lourdement sur l’asphalte et sa tête cogne la chaussée. Elle s’évanouit, sombre dans le coma et meurt pendant son évacuation. Le chauffeur arrêté est envoyé en prison pour «accident corporel par circulation devenu mortel». Trois mois après, l’agresseur court toujours. Yacine Sané laisse derrière elle un bébé de 18 mois que sa maman gardait tous les jours en attendant son retour du travail.

MALIKA-MONTAGNE – Jeanne Mendy (3 ans) retrouvée morte le corps caché sous un camion

02 août 2019. Au quartier Ndiago de Malika-Montagne, une gamine de trois ans portée disparue a été retrouvée morte dans la nuit, le corps dissimulé sous un camion. Auparavant, dans l’après-midi, en compagnie d’une autre gamine de son âge, elle avait accompagné sa tante au domicile d’une coiffeuse situé non loin. Hélas, lorsque sa tante a fini de se tresser, Jeanne avait disparu. On craint un enlèvement. Le quartier est fouillé jusque tard dans la nuit. Au moment de suspendre les recherches, la nouvelle tombe : Jeanne est retrouvée non loin de la décharge de Mbeubeuss, le corps caché sous un camion. Pourquoi elle et pas l’autre gamine ? Pourquoi elle a été retrouvée à un endroit très éloigné du domicile de la coiffeuse ? Un trajet qu’elle ne peut parcourir seule. Elle a suivi son ravisseur sous la contrainte ou alors parce qu’elle le connaît et l’a suivi volontairement ? Des questions restées jusque-là sans réponse. Entendue à la police, la tante a finalement été relâchée. Rien n’indique qu’elle est mêlée à la disparition de sa nièce. L’auteur (ou les) court encore. Le père appelé hier au téléphone s’interroge encore.

OUAKAM – Amy Diouf découverte morte au marché «Salagne-Salagne»

Ce fut l’horreur ce dimanche matin 20 mai 2019. A Ouakam, c’est la ruée vers le marché «Salagne-Salagne» où le corps en état de décomposition d’une dame a été découvert. Âgée d’environ 40 ans, elle a finalement été inhumée le même jour aux cimetières de Yoff. Trente jours plus tard, elle est enfin identifiée. Elle répondait de son vivant au nom de Amy Diouf. Originaire de la région de Thiès, elle s’était installée à Dakar depuis quelques années pour travailler comme femme de ménage et aider à nourrir sa famille. Selon les premiers éléments de l’enquête, elle a été entraînée dans ce marché (sous la contrainte ?), abusée avant d’être tuée. Depuis, aucune arrestation.

MARISTES – Un corps dans le lac, crime ou noyade ?

Le 05 mai 2019, dans le lac niché au cœur des Maristes, le corps d’un homme d’âge mûr est repêché. Mort par noyade, Crime ou suicide ? Les supputations continuent, car jusque-là il n’a pas été identifié et aucune communication sur le rapport d’autopsie.

AFFE DJOLOFF – Djila Bâ refuse de revenir au domicile conjugal, son époux la tue et disparaît

Le 04 mai 2019. Une mort atroce, l’auteur identifié mais court toujours. Voilà huit mois que l’époux de Djila Bâ n’est toujours pas tombé. Un mari violent. Une épouse qui craint pour sa vie et qui quitte le ménage pour se réfugier au domicile de ses parents. Hélas, l’époux qui a vainement tenté de la faire revenir va l’attendre sur le chemin qui mène au puits. Dans ses mains, un coupe-coupe. C’était le crépuscule, six coups de coupe-coupe pour en finir avec Djila Bâ. L’époux identifié court toujours.

PARCELLES ASSAINIES – Une beuverie mortelle, l’émigré sénégalais Insa Sané pris à partie meurt

C’était dans la nuit du 23 au 24 juillet 2018. Insa Sané revenu d’Angleterre où il s’est établi, séjourne aux Parcelles Assainies dans la maison familiale. Après une virée nocturne où la soirée a été bien arrosée, il est pris à partie par des jeunes. Grièvement blessé, il est abandonné dans un état critique, presque mourant avec de graves blessures. Il ne va se relever, ni retourner en Angleterre. Une mort jusque-là non éclairée, malgré l’arrivée de son épouse qui s’est impliquée dans la traque des auteurs.

DIMAGUEUNE-SICAP-MBAO – Le vieil homme tout nu découvert dans le bassin de rétention

25 mars 2018. Dans un bassin de rétention, du nom de ces ouvrages construits au plus fort des inondations pour contenir le trop plein d’eau de pluie, le corps d’un homme flotte. On croit à une noyade, mais beaucoup retiennent la thèse du crime maquillé car le vieil homme a été découvert le corps tout nu. Des individus qui n’avaient plus revu leur pater depuis plusieurs semaines se sont spontanément présentés à la Police pour voir s’il ne s’agit pas de lui. Ils ont été orientés vers la structure sanitaire où le corps du vieil homme avait été acheminé.

LOUGA – Le taximan Pape Ndiaye tué à coups de coupe-coupe, aucune arrestation

17 août 2016. Au quartier Keur-Serigne Louga, dans la nuit, Pape Ndiaye, taximen  plongé dans un sommeil léger, entend des voix l’appeler et l’inviter à les rejoindre dehors. Il reconnaît bien ces voix et se porte immédiatement dehors. Hélas, c’était une grosse erreur. Dès qu’il met le nez dehors, des coups de coupe-coupe s’abattent sur lui. Il s’affale et est découvert baignant dans une mare de sang. Encore vivant, il a été vite évacué à l’hôpital où il décède dès son arrivée. Une affaire qui pue le règlement de comptes selon ses voisins. Des gens ont été soupçonnés mais depuis, ils n’ont plus été revus dans le quartier. Aucune arrestation.

GUEOUL – Un pompiste et un vigile égorgés, sept individus arrêtés puis acquittés

14 novembre 2009 à la station d’essence de Guéoul, le pompiste Badara Ndir et le vigile El Hadji Mbodj ont été surpris, neutralisés, puis froidement égorgés. L’enquête ouverte avait permis à l’époque de mettre la main sur sept individus. Neuf ans plus tard, le 12 janvier 2018, ils sont présentés à la Chambre criminelle. Le verdict a sonné comme une gifle pour les familles du pompiste et du vigile. La bande des 12 recouvre la liberté. Ils sont acquittés. Un double meurtre sans auteurs ! Une affaire qui continue de révolter les familles des victimes qui n’ont cessé de réclamer la réouverture du dossier. Peu de chance que leurs vœux soient exaucés, car depuis l’année dernière (2019), la prescription frappe ce dossier.

DAKAR – Un crime d’une rare barbarie, Fama Niane (30 ans) a été découpée en sept parties et des organes ont disparu

C’était en 2009. Le 12 mars, sur la plage de Koussoum. Au petit matin, sept parties d’un corps découpé ont été retrouvées non loin du littoral. Ce fut un énorme choc pour les habitués de cette plage prise d’assaut par une foule monstre. Plus tard, grâce à la Police scientifique et technique et à la Division des investigations criminelles, le corps a été identifié. C’est celui d’une dame du nom de Fama Niane âgée d’une trentaine d’années. Les sapeurs-pompiers qui ont tenté de reconstituer le corps découvrent qu’il manque «les seins et le cœur». L’enquête conduit la Police à la gare routière « Petersen » de Dakar où, selon les témoignages recueillis auprès des pensionnaires de la gare, la victime Fama Niane menait une double vie. Mariée, elle était également la concubine d’un féticheur du nom de Kandé. Elle ne rejoignait son époux que le week-end, alors que la semaine, elle la passait dans une cantine en zinc du féticheur Kandé. La piste du crime rituel a été privilégiée par les enquêteurs qui n’ont pas réussi à mettre la main sur Kandé. Depuis, il est demeuré introuvable.

ALASSANE HANNE
L’article Ces onze meurtres qui ont bouleversé les Sénégalais et qui peinent à être élucidés est apparu en premier sur Dakarbuzz.

Vidéo – RFM: Le « au revoir » émouvant de Fatim’O qui fond en larmes en plein live

Fatim’O qu’on ne présente plus dans la sphère médiatique a fait un « au revoir » aux auditeurs ce jeudi 29 janvier.

Après 20 ans de carrière dont 8 ans à Nostalgie et 12 ans à Gfm, Fatim Ouattara plus connu sous le sobriquet de Fatim’O a décidé de prendre une disponibilité. Plus de 400 personnes ont regardé l’animatrice sur sa page Facebook officielle « Fatim O’ l’officiel » faire son au revoir à ses fidèles auditeurs. « J’ai besoin de prendre du recul et me concentrer sa ma vie familiale et personnelle. Je suis épuisée physiquement, mentalement et émotionnellement parce c’est dur de travailler durant 20 ans presque sans repos. Ma famille, mes amis ont besoin de moi et je pense que c’est le moment de faire une introspection de ma carrière. C’est avec une grande tristesse que je vous annonce mon départ de l’antenne jusqu’à nouvel ordre. Certes je ne serai plus à l’antenne mais je reste toujours la chargée des relations extérieures du Gfm. », a-t-elle dit avant de partager son infinie tristesse de laisser derrière lui ses auditeurs qui semblaient également très émus dans les commentaires. Cependant, elle sera présente sur les réseaux sociaux de temps en temps pour tenir au courant de ses activités à ses followers. Reculer pour mieux sauter est la phrase qu’elle a mis en avant afin de rassurer son audimat.

L’article Vidéo – RFM: Le « au revoir » émouvant de Fatim’O qui fond en larmes en plein live est apparu en premier sur Dakarbuzz.

Cheikhou Kouyaté fustige le calendrier de la CAN 2021 au Cameroun

Dans une interview accordée au quotidien Britannique The Guardian, exploitée par Senego, le milieu de terrain de Crystal Palace sans langue de bois revient sur sa saison avec les Eagles, sa grande déception après la finale perdue contre l’Algérie, la programmation de la CAN 2021 et sa vie après la retraite.   

La Can en janvier

« On n’aime pas ça », dit Cheikhou Kouyaté en fronçant les sourcils. « Mais que pouvons-nous faire? Ils ne nous écoutent jamais. » a dit le Lion. Le milieu de terrain de Crystal Palace s’en est pris au calendrier de la CAN 2021 au Cameroun, à nouveau programmée en janvier la saison prochaine. « Imaginez si vous jouez pour un club en Europe et que vous deviez soudainement partir au milieu de la saison et laisser tomber votre équipe ? C’est tellement difficile pour moi et mes frères africains », dit-il. «Personne ne veut manquer une partie de la saison, surtout à un moment aussi important de l’année. Cela nous met tous dans une position très difficile. Imaginez à quoi cela va ressembler l’année prochaine – Liverpool sera privé de trois de ses meilleurs joueurs à Sadio [Mané], [Mohamed] Salah et Naby Keïta; nous voici, Jordan Ayew, Wilfried Zaha et Jeffrey Schlupp… »

La suggestion de Jürgen Klopp selon laquelle le passage à janvier pourrait décourager les clubs européens de signer des joueurs africains a fait écho chez Kouyaté, qui était du côté du Sénégal, avec également Mané qui avait perdu contre l’Algérie lors de la finale du tournoi de l’année dernière en Égypte. «Les managers doivent avoir une équipe solide sur laquelle ils peuvent compter tout le temps.» dit-il en hochant la tête.

Kouyaté chez les Eagles: « Je savais qu’il y avait beaucoup de joueurs africains »

En août 2018, les Eagles de Cystal Palace ont dépensé un peu plus de 10 millions d’euros pour s’offrir l’ancien joueur d’Anderlecht, lui permettant de renouer avec son ancien coéquipier de West Ham, James Tomkins. Malgré l’important contingent africain de l’équipe de Roy Hodgson, Kouyaté insiste sur le fait que cela n’a pas été un facteur dans sa décision. «Je savais qu’il y avait beaucoup de joueurs africains ici, mais les Blancs sont aussi des Africains. Vous avez [James] McArthur, Luka [Milivojevic, également un ancien coéquipier à Anderlecht], James Tomkins… Ce sont des gens que je connaissais avant de venir et ils m’ont facilité les choses. L’esprit d’équipe ici est incroyable et cela a vraiment aidé mon intégration. Après neuf mois, j’avais l’impression d’être ici depuis cinq ans. »

Nous voulons aider le plus de gens possible à avoir une chance

Il a également de grands projets pour essayer d’imiter deux des académies de jeunes du Sénégal qui réussissent en ouvrant la sienne une fois sa carrière terminée. Génération Foot et Diambars – créés grâce au soutien de Patrick Vieira, né à Dakar – ont aidé à produire des joueurs tels que Mané, Gueye et Ismaïla Sarr de Watford au cours de la dernière décennie et Kouyaté pense que ce n’est qu’un début.

«Nous devons continuer dans cette voie, car vous pouvez voir à quel point ils ont réussi. Pour moi, c’est un rêve de faire quelque chose comme ça à l’avenir. Nous voulons aider le plus de gens possible à avoir une chance. »
L’article Cheikhou Kouyaté fustige le calendrier de la CAN 2021 au Cameroun est apparu en premier sur Dakarbuzz.

Mercato Barcelone : Moussa Wagué a finalement rejoint le club français, l’OGC Nice

Le feuilleton aura duré toute la deuxième partie du mercato d’hiver. Moussa Wagué, longtemps courtisé par les Aiglons, a finalement rejoint l’OGC Nice en prêt avec une option d’achat en provenance de Barcelone, selon l’Equipe.

En manque de temps de jeu au Barça depuis son arrivée lors de l’été 2018, le latéral droit des Lions, Moussa Wagué a finalement rejoint le club français, l’OGC Nice ce vendredi juste quelques heures avant la fermeture officielle du mercato hivernal qui prend fin ce vendredi à minuit.

A 21 ans, l’ancien de KAS Eupen va tenter de se relancer avec les Aiglons sous les ordres de Patrick Vieira, coach du Gym. Pourtant, au-delà des rumeurs le liant à Valence et Leicester City, les Hammers de West Ham auraient tenté un coup de dernière minute avec le jeune sénégalais, mais sans succès. Que dire de Leganès qui aurait été le choix premier des Catalans qui voulaient que leur joueur reste en Liga pour sa progression. Bonne chance à Moussa Wagué !

wiwsport.com
L’article Mercato Barcelone : Moussa Wagué a finalement rejoint le club français, l’OGC Nice est apparu en premier sur Dakarbuzz.

Coronavirus : Boubacar Seye exige le rapatriement d’urgence des 13 Sénégalais

Mille (1000) euros, c’est la somme débloquée par l’Etat du Sénégal pour chacun nos compatriotes bloqués à Wuhan. Cette aide que Horizon Sans Frontières a saluée, ne doit pas masquer le besoin exprimé par ces derniers à savoir : leur rapatriement d’urgence.

Le monde entier en alterte maximum

Selon Boubacar Seye, le rapatriement d’urgence de nos treize (13) compatriotes, s’impose au regard des autres nations vis-à-vis de leurs concitoyens bloqués en chine.

Le monde entier est en alerte contre cette infection mortelle qui évolue vers une pandémie jamais vécue sur notre planète avec plus de 213 morts et plus d’ une dizaine de pays touchés.

Appel à la coopération internationale pour juguler le coronavirus

Face aux prévisions de contamination massive et aux risques d’hécatombe dans le monde, Horizon Sans Frontières fait appel à coopération et solidarité internationales entre les pays pour juguler la pandémie. Cette épidémie qui n’est qu’à ses débuts, affecte déjà les cours des bourses et les échanges internationaux.

Risques de tensions géopolitiques 

Son évolution dans les prochains jours, pourrait entrainer beaucoup de tensions géopolitiques et sonner le glas à toutes les perspectives de développement
L’article Coronavirus : Boubacar Seye exige le rapatriement d’urgence des 13 Sénégalais est apparu en premier sur Dakarbuzz.