Paris : L’éboueur licencié veut poursuivre la photographe…

Adama Cissé, un éboueur parisien, a été licencié en 2018 pour « faute grave » après la publication d’une photo prise à son insu par une passante, alors qu’il se reposait dans la rue. L’agent de propreté poursuit désormais son ancien employeur, le groupe Derichebourg, devant les prud’hommes de Créteil (Val-de-Marne). Il envisage également de poursuivre en justice l’auteure du cliché


Thursday January 01, 1970

.


Thursday January 01, 1970

Adama Cissé, un éboueur parisien, a été licencié en 2018 pour « faute grave » après la publication d’une photo prise à son insu par une passante, alors qu’il se reposait dans la rue. Licencié pour une photo prise à son insu. Depuis quelques jours, l’histoire d’Adama Cissé, un éboueur parisien  licencié après avoir été photographié assoupi dans la rue provoque de vives réactions sur les réseaux sociaux. En 2018, une internaute avait partagé sur Twitter la photo d’un éboueur allongé sur le rebord d’une vitrine. La publication était accompagnée d’un commentaire désobligeant.

« Voilà à quoi servent nos impôts : à payer les agents de propreté à roupiller, on comprend pourquoi Paris est si dégueulasse »

, pouvait-on lire.


Thursday January 01, 1970

« Elle aurait dû venir vers moi et me demander ce qui m’arrivait »

Adama Cissé s’est exprimé au micro de RTL mercredi 15 janvier. Il donne une tout autre version des faits. 

« Le travail que je fais, c’est pas facile. Je monte, je descends

, a-t-il expliqué. 

J’avais mal aux chevilles. J’ai eu comme un vertige. »

 L’éboueur licencié précise que la photo a été prise à son insu. 

« [Elle] aurait dû venir vers moi et me demander ce qui m’arrivait »

, précise Adama Cissé à BFMTV.Une plainte en cours

« Je lui aurais expliqué. Mais elle n’a pas fait ça

, poursuit l’agent de propreté. 

Elle a pris la photo en se cachant et l’a mise sur les réseaux sociaux. Ça m’a fait mal. »

Deux ans plus tard, l’ancien salarié a décidé de contester son licenciement devant le conseil des prud’hommes de Créteil (Val de Marne). L’audience a eu lieu mercredi 14 janvier. Le délibéré sera rendu le 19 juin prochain. Adama Cissé envisage donc aussi de poursuivre l’auteure du cliché en justice.

SENEGO
L’article Paris : L’éboueur licencié veut poursuivre la photographe… est apparu en premier sur Dakarbuzz.