[Photos] Couvre-feu : Regardez l’impressionnant dispositif déployé par la police

La police ne badine pas pour veiller au respect du couvre-feu. Sur la page Facebook du bureau des relations publiques de la police, on peut voir le dispositif sécuritaire installé au niveau des zones stratégiques.« La Police Nationale a déployé d’importants moyens humains et matériels sur l’ensemble du territoire national. Le dispositif sécuritaire est visible sur les principaux carrefours, au niveau des installations stratégiques et, se traduit par des patrouilles sur l’ensemble de sa zone de compétence », lit-on sur la page Facebook du bureau des relations publiques de la police.

L’article [Photos] Couvre-feu : Regardez l’impressionnant dispositif déployé par la police est apparu en premier sur Dakarbuzz.

CORONAVIRUS/ZIGUINCHOR: Le détenu Pape Aliou Sall contrôlé négatif

Selon emedia, les tests effectués sur le détenu qui s’est évadé à Ziguinchor sont revenus négatifs. Placé en isolement au centre de Santé « Silence », le temps que les résultats des prélèvements effectués sur lui arrivent, Pape Aliou Sall, s’était évadé ce samedi. Il avait été extrait de prison, la veille, avec un autre détenu de nationalité italienne après avoir été déclaré suspect au coronavirus. Tous les deux tests sont revenus négatifs. Voici la photo du fugitif au cas où…

Plus de peur que de mal ! L’évadé de Ziguinchor représente finalement moins de danger sanitaire que l’on redoutait. En effet, selon des informations obtenues par Emedia, les prélèvements effectués sur les deux détenus (un Italien et un Sénégalais) avec qui il avait été en contact sont revenus négatifs. Ces derniers ne sont donc pas malades du coronavirus même s’ils présentaient des symptômes de Covid 19. Selon nos sources, les détenus sont revenus dans la prison en attente de leur jugement, tandis que celui qui s’était évadé était encore activement recherché par les forces de l’ordre. Alors qu’il devait être transféré de la prison de Bignona à la Mac de Ziguinchor, ce détenu a été renvoyé à l’hôpital régional pour des tests. Mais, avant que les prélèvements ne se fassent, il a écarté avec sa main, les grilles de la fenêtre sans faire bruit, en enlevant ses habits pour s’enfuir.
L’article CORONAVIRUS/ZIGUINCHOR: Le détenu Pape Aliou Sall contrôlé négatif est apparu en premier sur Dakarbuzz.

Lutte contre le Covid-19 : Médina Baye débourse 55 millions

 La famille religieuse de Médina Baye n’est pas en reste dans la lutte contre le Coronavirus. Une enveloppe de 55. 000000 Fcfa a été mobilisée pour appuyer le gouvernement du Sénégal.

Communiqué du Conseil de Fondation
Le Conseil de Fondation de « Fonds Médina Baye » s’est réuni ce 27 mars 2020, en présence des membres du Comité de Coordination.
L’ordre du jour s’est articulé autour d’un point unique :
Contribution de « Fonds Médina Baye » à l’effort national de lutte contre COVID 19.

Au vu du contexte, et considérant les répercussions sur les plans économique et social du COVID 19 tant à Kaolack que sur toute l’étendue du territoire national, le Président du Conseil de Fondation a invité les membres du Conseil à se prononcer sur la proposition d’une contribution de FMB à l’effort national de lutte contre COVID 19 pour un montant global de 55 millions de FCFA au nom de Medina Baye et son Khalif, réparti comme suit:

1) Un appui pour les besoins d’urgence de protection sanitaire à hauteur de 10 millions de FCFA. Cible : i)la Mosquée de Medina Baye et les daaras ainsi que les autres familles religieuses à Kaolack, ii) les centres de santé à Kaolack, et iii) les centres de santé en charge des personnes affectées;

2) Une contribution de 10 millions au fonds FORCE COVID 19;

3) Un fonds de solidarité pour un montant de 35 millions pour venir en aide en nature aux familles nécessiteuses de la région de Kaolack.
Ce montant de 55 millions de FCFA correspond environ à 69% du budget alloué au social/santé sur 2020 et 2021 lors de la 2ème réunion de Conseil.

Les membres du Conseil ont adopté les propositions ci-dessus énumérées et ont donné mandat à l’Administrateur général d’exécuter cette décision, avec l’appui de la Commission aux Actions Sociales, de la Commission chargée de la Communication et du Comité de Coordination et sous la supervision du Vice-président
Le Chargé de Communication
L’article Lutte contre le Covid-19 : Médina Baye débourse 55 millions est apparu en premier sur Dakarbuzz.

Louga : Braquage à main armée en plein couvre-feu à Ndiagne

La série noire de braquages se poursuit à Louga. Ce, en dépit du couvre-feu décrété par le chef de l’État Macky Sall e vue d’endiguer la progression de la pandémie du Covid-19.

En effet, les éléments de la brigade de la gendarmerie de Koki sont toujours à la recherche des individus ayant réalisé une attaque dans la nuit du vendredi 26 au samedi 27 mars 2020 dans une boutique située à Ndiagne, dans le département de Louga, informé Lougawedmedias.

Ce braquage à main armée, d’après nos confrères, aura permis le vol d’un butin estimé à près d’un million de franc CFA. Le boutiquier, Pape Gueye, a déclaré que les quatre hommes encagoulés sont restés sur les lieux près d’une demi-heure.

Selon des habitants de cette partie de l’arrondissement de Koki, les enquêteurs espèrent retrouver une trace des malfaiteurs et de leur véhicule grâce aux caméras de surveillance installées dans ce lieu de travail.
L’article Louga : Braquage à main armée en plein couvre-feu à Ndiagne est apparu en premier sur Dakarbuzz.

Le Mali a enregistré samedi son premier décès dû au coronavirus, à la veille d’élections législatives

Le Mali a enregistré samedi son premier décès dû au coronavirus, à la veille d’élections législatives maintenues malgré la progression de la maladie dans ce pays en proie aux violences et aux attaques jihadistes, ont indiqué les autorités sanitaires maliennes.

« Mes services m’ont informé depuis 06 heures du matin du décès d’un malade parmi les personnes testées positives au coronavirus », a déclaré à l’AFP le ministre de la Santé, Michel Sidibé.Après des analyses approfondies effectuées dans la journée, « on a un décès aujourd’hui », « parce que le virus de la maladie était dans son poumon », a dit M. Sidibé.A la mi-journée, le ministère malien de la Santé avait fait état d’un bilan de 18 personnes infectées mais n’avait pas évoqué de décès.En fin d’après-midi, le secrétaire général du ministère de la Santé, Mama Coumaré, a toutefois indiqué sur une radio locale que l’un d’entre eux était décédé du Covid-19. »Nous avons 18 cas, 14 importés, quatre locaux, un mort, dont je me garde de dire le nom, et personne n’est guéri pour le moment au Mali », a dit le Dr Coumaré.Malgré l’appartion mercredi des premiers cas de coronavirus au Mali, le président Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé le soir même le maintien ce dimanche des législatives, « dans le respect scrupuleux des mesures barrières ».

abamako
L’article Le Mali a enregistré samedi son premier décès dû au coronavirus, à la veille d’élections législatives est apparu en premier sur Dakarbuzz.

Tests sur le coronavirus : De nouvelles révélations sur le faux « Docteur » Amadou Samba Arrêté par la Su après son passage à la TFM

CORONAVIRUS/INTERCEPTE PAR LA SU APRES SON PASSAGE A LA TFM« Docteur » Amadou Samba, un vrai danger public

La pandémie du coronavirus est en passe de devenir un business pour les gens véreux. A preuve, le 4 mars dernier, le «docteur» Amadou Samba était invité sur le plateau de la Tfm, lors de l’émission «Ngonal », pour parler du virus.Sauf qu’Amadou Samba n’a jamais étudié la médecine de sa vie. Les enquêteurs de la Sûreté urbaine (Su) qui l’ont interpellé comme l’ont révélé Libération quotidien et L’Obs ce samedi, ont découvert qu’il avait été engagé, par plusieurs grosses structures du Sénégal, pour des tests… sur des employés suspectés d’avoir le virus. Samba, qui avait falsifiait l’entête de l’Institut Pasteur, déclarait systématiquement «négatifs» les cas suspects qui sont tous d’ailleurs en quarantaine après l’éclatement de cette rocambolesque affaire.Une perquisition au domicile du «docteur» a permis aux enquêteurs de saisir des poches de sang ainsi que des contrats liant le liant à de grandes structures de la place.

Pour beaucoup d’entre nous, l’arrivée du covid-19 est une catastrophe, aussi bien au niveau personnel que professionnel. Mais pour les gens véreux, c’est une aubaine exceptionnelle. Non seulement les gens ont peur, mais ils sont également avides d’informations et à la recherche de produits non disponibles, comme les masques de protection, les gels hydroalcooliques ou les kits de test de dépistage du covid-19. C’est le cas du supposé « Docteur » Amadou Samba qui a effectué plusieurs tests de coronavirus sur des cas suspects.

D’après « Libération », le faux toubib, la quarantaine,  a été arrêté, hier, par les limiers de la Sûreté urbaine de Dakar. En effet, Amadou Samba avait été engagé par plusieurs grosses sociétés au Sénégal pour effectuer des tests sur leurs employés. Le faux « Docteur », qui avait falsifié l’entête de l’Institut Pasteur, déclarait systématiquement négatifs les cas suspects qui sont d’ailleurs tous en quarantaine après l’éclatement de cette rocambolesque affaire. Il déclinait son CV, en ces termes : « Je me nomme Amadou Samba. Je suis médecin. J’effectue une spécialisation en développement industriel du médicament. Je suis titulaire exécutif d’un MBA à l’ISM. Par ailleurs, je suis un acteur politique et un membre de l’Apr militant de à Rufisque« .

Une perquisition à son domicile a permis aux policiers de découvrir des poches de sang ainsi que des contrats liant le faux médecin à de grandes structures de la place.

L’article Tests sur le coronavirus : De nouvelles révélations sur le faux « Docteur » Amadou Samba Arrêté par la Su après son passage à la TFM est apparu en premier sur Dakarbuzz.

Urgent le Mali enregistre son premier décès de Coronavirus

C’est désormais officiel, l’homme âgé décédé ce samedi 28 mars à Bamako et qui souffrait de diabète et de l’hypertension est mort de Coronavirus.

Le test au Coronavirus a montré que l’homme était positif au Covid 19. L’homme âgé en question était arrivé à Bamako en provenance de la France. Selon les autorités malienne, toutes personnes qui étaient en contact avec lui sont mises en quarantaine.

A la date d’aujourd’hui, plus de 300 personnes sont isolement pour avoir été en contact avec les 17 cas positifs au Coronavirus au Mali.

NORDSUD JOURNAL
L’article Urgent le Mali enregistre son premier décès de Coronavirus est apparu en premier sur Dakarbuzz.

Coronavirus: Le milliardaire chinois Jack Ma vole au secours de l’Afrique, Le Mali reçoit sa part de l’aide du milliardaire

Le milliardaire Chinois Jack Ma, président et fondateur de Ali Baba a appuyé 54 pays africains de dons de matériels sanitaires. Le lot du Mali a été réceptionné à l’aéroport dans un avion cargo de Ethiopian Airlines. Une centaine de milliers de masques, des milliers de kits de test réactifs et de combinaisons de protection à usage médical et d’écrans faciaux ont été offerts par Jack Ma pour appuyer le personnel médical dans la lutte contre le coronavirus.Le lot a été réceptionné par les autorités

Le Mali a réceptionné le 27 mars un important lot de dispositifs sanitaires dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Il est composé de 100.000 masques de protection, 20.000 tests et 1.000 combinaisons pour les agents de santé.Ces équipements proviennent de la Chine. Ils sont offerts au Mali par le gouvernement chinois et la fondation du milliardaire chinois Jack Ma. Ils font partie d’un vaste lot destiné à tous les pays africains.

D’après le ministère de la santé, « ce don permettra de renforcer notre stock et dispositif de riposte au COVID-19 ». Il est surtout arrivé au moment où le nombre de cas du Coronavirus commence à se multiplier dans le pays.

En l’espace de quatre jours, le Mali compte un total de 18 cas positifs dont la majorité se trouve à Bamako, la capitale.

Des millions de fournitures médicales ont été livrées cette semaine à Addis-Abeba par le milliardaire chinois. Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a été chargé de les distribuer à travers le continent.

Les premiers sont arrivés à Addis-Abeba dimanche dernier, à bord d’un Boeing 777 d’Ethiopian Airlines en provenance de Chine. 108 tonnes de cartons remplis de kits de test, de masques et de combinaisons. Une deuxième cargaison a été livrée quelques jours plus tard, le 25 mars, chargée d’équipements indispensables pour lutter contre le Covid-19.

Une donation conjointe des fondations Alibaba et Jack Ma à destination de l’ensemble des pays africains, officiellement annoncée une semaine plus tôt. Sur certains cartons, cette phrase est inscrite : « When people are determined, they can overcome anything » – « Lorsqu’ils sont déterminés, les gens peuvent tout surmonter ». Une devise qui pourrait s’appliquer à Jack Ma, professeur d’anglais devenu maître de l’empire du e-commerce Alibaba, milliardaire reconverti en philanthrope et fervent adepte des slogans de motivation et des discours de « self-made-man ».

Depuis l’arrivée de ces cargaisons, le Chinois s’est pourtant effacé au profit du Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed. Ce dernier a été chargé de superviser la logistique de la redistribution des donations à travers le continent.
L’article Coronavirus: Le milliardaire chinois Jack Ma vole au secours de l’Afrique, Le Mali reçoit sa part de l’aide du milliardaire est apparu en premier sur Dakarbuzz.

Mali : « Plusieurs indices laissent croire que Soumaïla Cissé a été enlevé par la katiba du Macina », pour Tiébilé Dramé, ministre malien des Affaires Étrangères

À la veille du premier tour des élections législatives au Mali, Tiébilé Dramé, le ministre malien des Affaires Étrangères et de la coopération internationale, réaffirme la détermination du gouvernement à retrouver le chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé et ses compagnons, enlevés mercredi 25 mars dans la région de Tombouctou. Entretien avec Tiébilé Dramé.

TV5MONDE : Le président de l’URD (Union pour la république et la démocratie) et chef de l’opposition malienne, Soumaïla Cissé, a été enlevé près de son fief de Niafunké, dans la région de de Tombouctou, ce mercredi 25 mars. Avez-vous des informations sur l’identité de ses ravisseurs ? Est-il toujours en vie ?

Tiébilé Dramé : Je voudrais tout d’abord saluer le courage politique et physique de l’honorable Soumaïla Cissé qui a été enlevé pendant qu’il tenait des réunions dans le cadre des législatives du 29 mars.

Pour revenir à votre question, plusieurs indices laissent croire que Soumaïla Cissé a été enlevé par la katiba du Macina [groupe armé djihadiste lié au Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans (GSIM) dirigé par le prédicateur Amadou Koufa, ndlr]. Selon ces mêmes indices, ils sont en vie. Le Mali tout entier souhaite qu’ils soient relâchés sans délai.

Comment expliquez-vous qu’une personnalité de l’envergure de Soumaïla Cissé ait pu être enlevée ?

Tiébilé Dramé : En dépit des efforts nationaux et internationaux pour restaurer la sécurité au Mali, la situation reste instable dans certaines parties du territoire. C’est le cas de cette zone centre-nord du pays, notamment dans le Gourma, où quelques groupes djihadistes entretiennent l’insécurité.

Soumaïla Cissé est une personnalité nationale, africaine et internationale. Son enlèvement et sa détention sont des actes inqualifiables et inacceptables, qui sont condamnés par le gouvernement et toute l’opinion démocratique malienne.

Compte tenu des inquiétudes liées à l’épidémie de coronavirus et dans le contexte actuel d’incertitude sécuritaire, n’était-il pas plus raisonnable de reporter les élections législatives de ce dimanche 25 mars ?

Tiébilé Dramé : Le Mali a déjà reporté par deux fois ces législatives. Le mandat du parlement est expiré depuis 2018. Les forces vives du pays, réunies en dialogue national en décembre dernier, ont souhaité que l’Assemblée Nationale ait une légitimité plus fraîche, le plus tôt, date-butoir à l’appui.

Quand les deux premiers cas de coronavirus ont été connus le 25 mars, le gouvernement a consulté les partis politiques et les mouvements du nord du Mali. À la quasi-unanimité, les acteurs consultés ont recommandé le maintien du scrutin. Pour éviter qu’une incertitude institutionnelle ne s’ajoute aux autres difficultés que le pays traverse.

C’est dans la concertation que la décision de maintenir le scrutin du 29 mars a été prise. L’URD, le parti que dirige Soumaïla Cissé, a annoncé le 27 mars qu’il maintenait sa participation au scrutin législatif.

C’est dans la concertation que la décision de maintenir le scrutin du 29 mars a été prise. L’URD, le parti que dirige Soumaïla Cissé, a annoncé le 27 mars qu’il maintenait sa participation au scrutin législatif.

Ces derniers mois, l’on assiste à une montée du sentiment anti-français au Mali. Et certains groupes djihadistes exigent le départ des troupes françaises, comme préalable à toute discussion. Comment, dans ces conditions, établir les bases d’une discussion constructive pour l’avenir du pays ?

Tiébilé Dramé : Laissez-moi d’abord vous dire qu’il n’y a, en réalité, pas de sentiment anti-français au Mali. Le Mali est un vieux pays. Son peuple, qui connaît la charge de l’Histoire, est reconnaissant vis-à-vis du peuple français pour le sang versé, du capitaine Damien Boîteux au lieutenant Pierre Bockel [soldats de la force Barkhane morts au Mali le 25 novembre 2019, ndlr].

Notre détermination à explorer toutes les options pour restaurer la paix et réconcilier les Maliens n’est pas synonyme de renoncement. Les forces françaises et internationales sont au Mali à notre demande : pour combattre le terrorisme international aux côtés de nos FAMAS [Forces Armées Maliennes, ndlr], leurs camarades maliens. Elles quitteront quand nous aurons estimé ensemble que le travail est terminé.

TV5MONDE
L’article Mali : « Plusieurs indices laissent croire que Soumaïla Cissé a été enlevé par la katiba du Macina », pour Tiébilé Dramé, ministre malien des Affaires Étrangères est apparu en premier sur Dakarbuzz.