Dieynaba Seydou Bâ de la Tfm, une femme aux multiples facettes

Elle est de ces femmes (journalistes et/ou animatrices) du groupe Futurs Médias qui, pourrait-on dire, représentent le visage de la chaîne de télévision la plus suivie du Sénégal, la TFM. Dieynaba Seydou Ba, puisqu’il s’agit d’elle, a la voix claire, la diction parfaite et puis elle n’a pas, du tout alors besoin de se pomponner. Même ses pourfendeurs (nul ne fait l’unanimité) s’accordent à reconnaître que cette « Hal Poular » est d’une beauté naturelle (« machallah », touchons du bois!)

Formée à bonne école, Dieynaba Seydou Bâ a gravi les échelons chez «You». De stagiaire, elle a été promue reporter. Décrite, «très perspicace dans la collecte d’informations», il revient à dakarposte qu’elle a été maintes fois chargée au niveau de la RFM des reportages, enquêtes et comptes rendus impliquant souvent des déplacements entre autres aléas du métier de pisse-copie.

A l’image de notre confrère Pape Cheikh Diallo, lequel est sympathique, drôle et beau parleur, la callipyge Dieynaba sait divertir et informer le public. Ceux qui suivent ses passages sur «Yeewoulèèn» par exemple ne diront pas le contraire.

Dakarposte a pu glaner de sources concordantes tapies à la TFM que «polyvalente», elle fait la navette entre la «télé de la star planétaire» (Youssou Ndour) et le siège de la RFM en plein coeur de la Médina.

«Très dégourdie, passionnée, mais simple c’est elle qui fait souvent les brèves surtout du samedi matin à la RFM, du moins elle alterne avec Bineta Diallo. Je vous dis, cette femme imagine souvent et conçoit le programme en accord avec la ligne éditoriale du groupe. Sans en avoir l’air, elle prépare nombre d’émissions bien évidemment en équipe, s’imprègne des sujets, puis elle anime les débats, interviewe ses invités, relance les auditeurs… En coulisses, la présentatrice de l’émission «Sama Keur» est soumise à d’importantes pressions, mais elle supporte comme un homme. C’est certainement son professionnalisme et son abnégation qui ont poussé le patron des programmes ( Bouba Ndour) à jeter son dévolu sur elle pour l’assister » nous souffle t’on.

Loin de lui tresser des lauriers, Dieynaba, qui a longtemps été la co-présentatrice de plusieurs émissions, déploie un incroyable talent au côté de l’animateur attitré de la matinale de la TFM, Pape Cheikh Diallo. Cela a, du coup, pesé sur la balance allusion faite au choix porté sur elle aux fins d’ animer désormais «Yéwoulèèn» les vendredis.La bonne humeur constante et surtout le fait qu’elle n’essaye pas de surjouer c’est à dire de se mettre dans la peau d’une personne qu’elle n’est pas et qui ne la ressemble pas, l’ont rendu particulièrement attachante pour ne pas dire irrésistible. Il n’y a qu’à la voir animer pour constater à quel point elle donne de sa personne. Autant de qualités font d’elle l’une des animatrices préférées des téléspectateurs et téléspectatrices de la TFM!Pudique comme pas deux, la « dame des Parcelles Assainies » a su garder « top secret » sa vie privée.Les radars fureteurs de dakarposte, qui ont tenté d’en savoir davantage savent juste qu’elle est mariée à un certain Kane. Qui bosse dans une entreprise d’assurances. Elle a deux bouts de bois de Dieu pour paraphraser Sembène Ousmane. L’un de ses deux enfants vit d’ailleurs au pays de Trump.

L’article Dieynaba Seydou Bâ de la Tfm, une femme aux multiples facettes est apparu en premier sur Dakarbuzz.

Henri Camara : « Le staff des Lions ne m’intéresse pas »

Annoncé entraîneur des attaquants au sein de la Tanière, Henri Camara dément et souligne ne pas être intéressé par ce poste : « Ce sont juste des rumeurs. Et, franchement, ça ne m’intéresse pas. Si la Fédération venait à me proposer ce poste, je vais le décliner, puisque je ne suis pas du tout intéressé ».

Toutefois, Henri Camara annonce, dans la foulée, qu’il a décidé de mettre fin à sa carrière de footballeur. « Là, je suis tranquille dans mon coin et j’essaie de faire mon business convenablement. Je me suis éloigné du football et je ne suis pas prêt de revenir », dit-il dans un entretien accordé à Record.
L’article Henri Camara : « Le staff des Lions ne m’intéresse pas » est apparu en premier sur Dakarbuzz.

SIGNATURE DE PARTENARIAT : Diambars sera la tête de pont de l’OM en Afrique de l’Ouest

L’Olympique de Marseille  et l’institut Diambars ont décidé de cheminer ensemble. Ils ont signé un partenariat ce dimanche.  Sur son site internet,  le club phocéen explique que lui et son partenaire sénégalais s’associent pour partager et échanger leur savoir respectif.  “Le partenariat OM-Diambars permettra notamment d’améliorer l’accompagnement des joueurs élite en inculquant la méthodologie du centre de formation olympien avec la présence régulière au Sénégal de cadres olympiens. Des cadres sénégalais seront également reçus à la Commanderie pour des échanges techniques. Un soutien sera également mis en place dans les domaines de la performance et du médical”, renseigne l’Om. Pour Saër Seck, Président de l’Institut Diambars, ce partenariat est un moment important, puisqu’il va offrir à son centre de formation, un renouveau salutaire. “ C’est une très grande satisfaction de pouvoir s’associer avec l’OM qui représente énormément pour le public sénégalais et africain. Nous avons grandi autour des exploits de l’Olympique de Marseille et notamment de son succès en Ligue des Champions”, indique-t-il. “Je me réjouis que Diambars devienne notre tête de pont en Afrique de l’Ouest où l’OM espère dénicher ses futurs talents et continuer à bénéficier de l’excellence du football africain”, a déclaré Jacques-Henri Eyraud, Président de l’Olympique de Marseille.

Le vestiaire est prêt Nos olympiens arboreront un badge #OMAfrica à l'occasion d'#OMFCGB pic.twitter.com/35xYPiWRxa— Olympique de Marseille (@OM_Officiel) 8 décembre 2019

L’article SIGNATURE DE PARTENARIAT : Diambars sera la tête de pont de l’OM en Afrique de l’Ouest est apparu en premier sur Dakarbuzz.

La Russie exclue des Jeux Olympiques pendant quatre ans

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a décidé lundi d’exclure la Russie des Jeux olympiques pendant quatre ans, ce qui inclut Tokyo-2020 et Pékin-2022, pour sanctionner la falsification des données de contrôles remises à l’agence, a déclaré un porte-parole de l’AMA à l’issue du comité exécutif réuni à Lausanne.

« La liste complète des recommandations (de sanctions du Comité de révision de la conformité) a été approuvée à l’unanimité » des douze membres du comité exécutif, a déclaré aux médias ce porte-parole, James Fitzgerald.

Le Comité de révision de la conformité recommandait notamment l’exclusion du drapeau russe des JO et de tout championnat du monde pendant quatre ans, avec la possible présence de sportifs russes sous drapeau « neutre ».

« Cela signifie que les sportifs russes, s’ils veulent participer aux Jeux olympiques ou paralympiques ou tout autre événement majeur figurant dans les recommandations, devront démontrer qu’ils ne sont pas impliqués dans les programmes de dopage décrits par les rapports +Mclaren+ ou que leurs échantillons n’ont pas été falsifiés », a expliqué le porte-parole.

La décision de l’AMA peut être contestée dans un délai de 21 jours devant le Tribunal arbitral du sport (TAS), par l’agence nationale antidopage Rusada, ou par le Comité olympique russe (ROC) ou toute fédération internationale qui serait concernée.

L’appel serait en principe suspensif et les sanctions ne seraient applicables qu’une fois confirmées par le TAS.

Parmi les autres mesures approuvées lundi par l’AMA, figure l’interdiction pendant quatre ans d’attribuer l’organisation de compétitions planétaires (JO et championnats du monde).

Cette suspension est la conséquence de la falsification de données de contrôles antidopage fournies par la Russie à l’Agence mondiale antidopage au début de l’année.

Les experts informatiques missionnés par l’AMA ont découvert que « des centaines » de résultats suspects avaient été effacés de ces données, pour certains entre décembre 2018 et janvier 2019, juste avant leur remise.
L’article La Russie exclue des Jeux Olympiques pendant quatre ans est apparu en premier sur Dakarbuzz.

Kolda : Un marabout engrosse sa fille

M. B. Diallo, un marabout âgé de 64 ans, est accusé d’avoir entretenu, durant 15 longues années, des rapports sexuels avec ses deux propres filles.

Selon le quotidien Enquête, l’une d’elles finira par tomber enceinte de cette relation incestueuse à l’issue de laquelle est né un enfant âgé aujourd’hui de cinq (5) ans.

L’affaire a eu lieu à Médina Yoro Foula, à Kolda. Le père véreux a été arrêté puis déféré au parquet avant d’être placé sous mandat de dépôt.

Cette relation incestueuse était connue, mais personne n’osait en parler. Le vieux s’introduisait nuitamment dans la chambre de ses filles pour les forcer à entretenir des rapports sexuels avec elles.

Le père est présenté comme « un monstre froid ». Depuis qu’il a commencé à exercer le métier de marabout, il est devenu intouchable, car redouté pour les populations à cause de ses pouvoirs mystiques.
L’article Kolda : Un marabout engrosse sa fille est apparu en premier sur Dakarbuzz.

BO: « Dire que Messi a volé son titre, c’est un peu dur « , dit Mamadou Niang

Sadio Mané est quelqu’un qui méritait au moins d’être sur le podium pour le ballon d’Or 2019, estime l’ancien international Mamadou Niang

Titre…

 » Dire que Lionel Messi a volé son titre, c’est un peu dur. Parce que si on regarde bien, ce n’est dix ou 15 journalistes qui ont voté pour Messi. Au niveau de l’Afrique, il me semble qu’il seulement 12 qui ont voté pour Sadio Mané », soutient Mamadou Niang.

Vote…

D’après l’ancien international sénégalais rait aimé voir Sadio Mané gagné le ballon d’Or. Et il aurait aussi voté pour lui mais il faut reconnaître que Lionel Messi a réalisé une très belle saison.

Africain…

Par rapport au Ballon d’Or africain, Mamadou Niang soutient que ce n’est peut-être pas gagné d’avance. C’est sur qu’il y aura match entre Sadio et Mahrez. Ils sont tous les deux de grands joueurs.
L’article BO: « Dire que Messi a volé son titre, c’est un peu dur « , dit Mamadou Niang est apparu en premier sur Dakarbuzz.

PSG : Tuchel fait le point sur la blessure d’Idrissa Guèye !

Pour le compte de la 17e journée de Ligue 1, le Paris Saint-Germain s’est imposé à Montpellier (1-3). En sentinelle, Thomas Tuchel avait décidé de faire confiance à Idrissa Guèye notamment, mais l’international sénégalais s’est blessé en première période. Son coach n’est pas pour autant inquiet. 

Gana blessé…

En ce début de saison 2019-2020, le PSG n’est pas épargné par les blessures. Ce samedi, deux nouveaux Parisiens ont rejoint l’infirmerie, à savoir Presnel Kimpembe, touché à la cuisse gauche et remplacé par Abdou Diallo (18e), puis Idrissa Guèye, visiblement aussi gêné musculairement à une cuisse et suppléé par Tanguy Kouassi (25e). Le joueur est rentré directement aux vestiaires.

25' Nouveau coup dur, @IGanaGueye sort à son tour, Tanguy Kouassi fait son entrée en jeu (0-0)#MHSCPSG pic.twitter.com/Ufxl4jQgWQ— Paris Saint-Germain (@PSG_inside) 7 décembre 2019

Une blessure pas si grave ?

En conférence de presse d’après-match, Thomas Tuchel est revenu sur ces deux faits de jeu. Concernant la blessure de Gana, le technicien allemand ne s’est pas forcément montré inquiet.

« On ne sait pas si c’est la conséquence de l’autre blessure. Mais la première blessure (celle de Guèye), ce n’était pas une blessure, c’était une crampe. Aujourd’hui (samedi), j’ai parlé avec lui et je pense qu’il est sorti avec une blessure. Il a senti quelque chose et il a eu peur de faire un sprint. C’est pour cela qu’il était mieux de le laisser sortir », a-t-il précisé.

Ce mercredi, le PSG, à qui il manquera encore certainement des éléments probablement Idrissa Guèye, accueillera Galatasaray. Ce, dans le cadre de la sixième journée de la phase de poules de la Ligue des champions, avant de poursuivre ensuite son calendrier particulièrement chargé.
L’article PSG : Tuchel fait le point sur la blessure d’Idrissa Guèye ! est apparu en premier sur Dakarbuzz.